Bordeaux

L’UBB est l’habituée des demi-matchs avec une première mi-temps souvent insipide et une seconde plus intéressante et là à l’inverse après une première mi-temps réussie, c’est une fin de seconde mi-temps presque complètement loupée mais elle sauve le gain du match.

Christophe Urios devait être particulièrement furieux du résultat pour ne pas se présenter en conférence de presse d’après match et y envoyer Frédéric Charrier car pour lui avoir le bonus offensif en première mi-temps et le laisser en route n’est surement pas acceptable, surtout quand il est sécurisé en début de seconde mi-temps. Il est sur qu’il aurait eu un ton différent de tous ceux qui se sont succédés en salle de presse où tout le monde semblait plutôt satisfait du résultat, Montpellier pour avoir pris un point et Bordeaux pour avoir conserver le gain du match. Il est sur qu’avec Christophe Urios, cela n’aurait pas été la même limonade dans ses propos et c’est évident qu’il n’a pas voulu gâcher la fête du centième match de Nans Ducuing pour l’UBB, qui lui aussi a fait quelques réserves sur la performance de son équipe. L’UBB a très bien joué pendant 55 minutes et brusquement elle a lâché prise à un point tel qu’elle s’est mise en danger en sortant totalement du match. Bien difficile de dire ce qu’il s’est passé mais les joueurs et le staff devront avoir une explication de ce phénomène fort désagréable avant de prendre le chemin de Pau pour y jouer le prochain match, face à une équipe qui n’en fini plus d’étonner face à laquelle il va falloir tenir.

L’essai de Lamothe

Jusque la rien de désagréable dans cette première mi-temps sinon toutes les raisons de se satisfaire du spectacle offert avec un Hulleu qui allait marquer en coin dès la cinquième minute alors que Jalibert aurait pu ouvrir le score dès la deuxième minute sur une pénalité bien placée mais préférant prendre la touche à cinq mètres qui s’avérait improductive. Il faut dire que dans ce domaine les locaux ont été loin d’être aussi dominateur que d’habitude l’alignement visiteur se montrant très performant au contre avec des joueurs de grandes tailles rivalisant sur les propres lancés de l’Union. Les locaux ont procédé a un démarrage sur "les chapeaux de roues" envoyant systématiquement du jeu avec une troisième ligne très présente pour attaquer la ligne et un cinq de devant déchaîné avec Tameifuna qui va rapidement remettre ça pour les bordelo-béglais qui ont semblé euphorique tout au long de cette première mi-temps avec la conquête du bonus offensif dès la trente cinquième minute grâce à l’essai de Seuteni et tout semblait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes du rugby après cette première mi-temps d’école sous un beau soleil qui n’avait pas trop troublé les locaux qui l’avaient dans les yeux.

Belle prise de balle de Roumat en touche

La seconde mi-temps était entamée sur le même tempo en ajoutant un essai de plus, histoire de sécurisé le bonus, mais l’histoire va nous apprendre qu’heureusement cet essai de Lamothe entre les poteaux va assurer le gain du match car dès la soixante deuxième minute, le coaching de Philippe Saint-André s’avère payant car les visiteurs redressent insensiblement la barre avec une Union qui découvre un adversaire plus pugnace, retrouvant de la vélocité, Saint-André ayant préparé un coup à la Urios. Progressivement l’UBB va perdre son rugby et accumuler les fautes, le carton jaune de Poirot ne va pas arranger les choses dans cet affrontement où comme on dit "les mouches semblent avoir changer d’âne" avec une Union qui semble parer au plus presser et on à l’impression que les sorties de Woki, Roussel et Marais ont fait perdre de la densité. Ce qui étonnera Urios en fin de partie c’est ce choix assumé de Saint-André prenant la décision d’assurer le point de bonus défensif plutôt que de tenter un dernier coup face à une équipe qui à ce moment évoluait avec un trois quart de moins. Un match qui aurait pu se terminer par un nul, s’il y a essai de pénalité, voire une défaite pour les locaux.

Lucu dégage sans trop de pression

Union Bordeaux Bègles : 27 (4 essais Hulleu 6ème, Tameifuna 19ème, Seuteni 35ème, Lamothe 43ème ; 1 pénalité Jalibert 24ème ; 2 transformations Jalibert 20ème, 44ème)

Montpellier Hérault Rugby : 23 ( 2 essais Dakuwaka 60ème, Bouthier 64ème ; 3 pénalités Garbisi 15ème, 21ème, 81ème ; 2 transformations Garbisi 61ème, 65ème)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Nous suivre sur Facebook

Agenda