Bordeaux

L’UBB s’impose face à Toulon pour débuter sa saison

Intéressante partie dans laquelle Toulon a joué le jeu, avec cependant une composition d’équipe modifiée et donc un quinze moins aguerri en seconde période. En faisant rentrer de nombreux jeunes Collazo a pris un risque louable certes mais qui a montré ses limites.

On n’a peut être pas vu le vrai Toulon pendant tout le match ce samedi soir. Toulon sera sûrement plus proche de la composition de la première période pour la prochaine confrontation en championnat, même si on a aperçu quelques talents en seconde période, on pense à Louis Carbonnel, l’ensemble a paru moins performant durant ce deuxième temps ou Toulon n’a rien pu marquer. S’il est permis, l’absence de Lakafia en seconde période, à un peu "likéfié" Toulon alors que l’Union appuyait sur l’accélérateur avec les rentrées tonitruantes de Maynadier puis de Pélissié ainsi que ce vrai poison de Gimbert à la mêlée. Pas forcément très heureux Patrice Collazo ne voulait surtout pas faire un drame de cette défaite mais dans un coin de sa tête sûrement le mois prochain le coach toulonnais aura à cœur de prendre sa revanche ce qui pourrait donner un match animé à la fin du mois avec deux équipes particulièrement motivées. Pour ce qui est de cette première confrontation Christophe Urios a eu ce qu’il voulait à savoir un état d’esprit, un vrai état d’esprit, même si tout est loin d’être parfait. On a vu durant cette chaude soirée d’été des choses que l’on n’avait plus eu trop l’occasion de voir depuis longtemps avec du jeu large-large qui démarre d’un côté et qui bloqué repart de l’autre pour envoyer Diaby à l’essai côté gauche, puis scénario similaire pour déboucher côté droit avec un Jalibert en position de demi de mêlée pour relancer jusqu’à l’aile pour la conclusion de Connor. Urios n’impose pas sa manière de jouer il fait le jeu avec les éléments dont il dispose et il demande beaucoup pour le temps passé sur le terrain qu’il soit long ou court. Comme il dit : "je travaille avec ce qu’on me donne", ça marche pas mal, de plus on voit du jeu et la culture bordelaise est différente de la culture castraise. Urios est un fin connaisseur des hommes et si sa manière de voir les choses ne marchent pas absolument à tous les coups, il a un pourcentage de réussite très élevé et à l’UBB on voit déjà le changement.

Ben Botica

Christophe Urios avait besoin de cette victoire pour tourner la page, comme il l’a précisé, pour liquider une saison passée faite de regrets aussi bien au niveau bordelais que castrais, ainsi qu’au niveau des hommes pour en être le premier bénéficiaire ou même les Lamerat ou les Flanquart, ce dernier n’a pas joué très longtemps étant rentré à la 60ème minute mais en peu de temps il a montré des aptitudes avec le rôle de capitaine sur les épaules. Diaby investi du rôle de mener les troupes, ce qu’il a fait pendant soixante minutes, s’est acquitté avec beaucoup d’application à jouer ce rôle souvent ingrat que lui avait confié Urios pour cette soirée, mettant en évidence chez Urios, cette aptitude à repérer les leaders. Pour le capitaine de ce match l’événement se résume dans sa déclaration d’après match : "on voulait gagner et on l’a fait" et maintenant il a les yeux rivés sur le stage de Saint Lary durant la semaine avant d’aller à Biarritz. Durant ce match on a eu de belles confirmations comme celle d’Higginbotham très présent dans le jeu aussi bien en attaque, sans manger le ballon, qu’en défense et Amosa devra montrer qu’il est capable d’être meilleur que lui. Les absences de Radradra et de Seuténi n’ont posé aucun problème avec deux lignes de trois-quarts montrant de la fluidité dans le jeu avec un Lamerat très satisfait d’avoir pu jouer devant une bonne chambrée, avec un résultat positif même s’il y a des choses à revoir tout en soulignant qu’il y avait eu peu de fautes de mains durant ce match. Satisfaction générale dans les rangs de l’UBB pour cette entame positive avec un esprit tourné vers la solidarité et la victoire ou on a revu un Jalibert plus libéré retrouvant son jeu et un Ben Botica intéressant qui va permettre d’envisager la saison avec deux ouvreurs de très bon niveau qui assurent au pied. Pour Urios c’est maintenant que l’aventure commence !

Revoir le match en vidéo ICI

Union Bordeaux Bègles 39 (5 essais Diaby 4ème, Connor 17ème, Higginbotham 60ème, Cros 67ème, Pélissié 73ème ; 2 pénalités Jalibert 38ème, Botica 47ème ; 4 transformations Jalibert 5ème, 18ème, Botica 68ème, 74ème)

RC Toulon 14 (2 essais Ory 11ème, Heem 22ème ; 2 transformations Paia’aua 11ème, 23ème)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda