Bordeaux

La JSA Bordeaux en mission, un collectif de patrons !

Dernier au classement général avant cette rencontre, les bordelais avaient à cœur de renouer avec la victoire. Toujours dans un Palais des Sports à huit clos mais avec un dispositif permettant aux supporters de suivre le match en direct, la JSA recevait une autre équipe en difficulté cette saison, Dax Gamarde Goos Basket. En l’absence de leur intérieur bahaméen Willy Mackey Jr, la rotation de Bordeaux s’annonçait serrée et le défi bien compliqué …

Dès les premières minutes de la rencontre, le ton est donné : La JSA s’emploie corps et âme pour dominer rapidement son sujet avant que ses adversaire ne se mettent en confiance. C’est un sans faute que nous offrent nos bordelais. Ils connaissent une bonne adresse, sont présents à tous les rebonds défensifs – un secteur du jeu qui leur avaient fait défauts au match précédent – sécurisent la défense et agressent la raquette adverse. Les intentions sont bien meilleures que la semaine dernière et c’est à l’image d’un Thomas Van Oussem impérial des deux côtés du terrain que les locataires du Palais des Sports prennent vite l’avantage sur Dax. Le jeune intérieur a la lourde tâche de se frotter à tous les grands gabarits visiteurs, mais de part sa finesse technique, ses excellents placements et sa ténacité, il n’en fait qu’une bouchée. Alex Vialaret – tout en maîtrise – assure le spectacle avec un panier très longue distance en fin de possession et des passes à l’aveugle qui perdent ses vis-à-vis. Après six minutes de jeu, le coach de Dax est contraint de prendre son premier temps mort pour réveiller son équipe malmenée. Mais cela ne change rien. La solide défense de la JSA leur permet de réaliser plusieurs contre-attaques. Gaétan Meyniel, fidèle à lui-même, sprint et se faufile vers le cercle adverse, provoquant ainsi des fautes qui l’amènent aux lancers-francs. En fin de quart-temps, Jeffrey Dalmat, présent à l’interception, se régale aussi et vient inscrire ses premiers points après une action collective exemplaire. Les cinq joueurs titulaires bordelais auront alors tous marqués dans ce premier quart-temps, qui se finit sur le score de 27-15. Dax a connu beaucoup de maladresse, surtout proche du cercle, dû en grande partie à la studieuse et étouffante défense de nos JSA.

Le collectif bordelais très soudé et concentré pour chercher une précieuse victoire.

En ce deuxième acte, Dax décide de défendre plus haut et de mettre en difficulté l’attaque des bordelais. Cela marche plutôt bien puisque la JSA connaît un manque de réussite à trois points et doit souvent trouver un shoot à la fin de l’horloge des 24 secondes après plusieurs décalages. Malheureusement pour eux, ces efforts ne fonctionnent que partiellement. Thomas Van Oussem, plus concentré et boosté que jamais, prend toutes les occasions qui se présente à lui en attaque et se révèle être le meilleur trouble fête pour gêner les prises de balle de Dax. 12 points à la pause, il terminera son match avec 22 points. Après quelques minutes où Dax tente une remontée au score, les bordelais reprennent leur travail défensif et éblouissent collectivement pour s’offrir un +16 points d’avance à 4 minutes de la mi-temps. Les dernières actions de cette première partie de rencontre ne manquent pas d’intensivité. Aucun point n’est laissé facilement par Bordeaux, ce qui rend le combat davantage physique. Le duo arbitral 100 % féminin se met alors à siffler plus de fautes, au grand dam d’un Xane D’Almeida râleur de service pour Dax.
Bordeaux ne tombe pas une seule fois dans le piège que tente de tendre Dax. Les joueurs de Jonathan Duthé savent qu’avec leur rotation à 6-7 joueurs, ils faut faire attention au nombre de faute personnelle. Fort de leur grande pression défensive, Bordeaux maîtrise et impressionne. Jusqu’au bout de ce deuxième quart temps ils ont dominé, et se sont offerts, avant de le clôturer deux belles contre-attaques. Malgré une attaque moins aspirée qu’au premier quart-temps, Bordeaux mène largement au score à la fin du deuxième 48-25.

Durant le match, les joueurs ont toujours pu compter sur le soutien de leurs coéquipiers présents sur le banc.

Dax entame la reprise avec de meilleures intentions. En réussite en contre-attaque avec Alpha Mbodj en réussite et pressant plus fort et plus haut en défense, les visiteurs gênent les bordelais. Dès le début de ce troisième quart-temps, l’entraîneur Jonathan Duthé prend un temps mort pour calmer la fougue basque. Un choix pertinent puisqu’ils reviennent sur le parquet avec la même concentration qu’en première mi-temps. Le meneur Gaétan Meyniel, dans un rôle où il se créait ses propres tirs en perçant la raquette adversaire, se voit moins gestionnaire qu’au dernier match. Il anime cependant l’attaque bordelaise par son talent et sa vivacité. Mais avec la fatigue, il connaît quelques tirs loupés et pertes de balles. Pour amener plus de contrôle à l’offensive de nos jaunes et noirs, Quentin Hanck le remplace en cours de quart-temps. Ce dernier ouvre son compteur à la marque avec un trois points dès sa première tentative au shoot. Pour les deux équipes, ce troisième quart-temps apparaît tendu. Peu d’occasions franches se voient récompensées d’un panier et les nerfs lâchent parfois. Sans surprise, Dax cherche à casser le rythme bordelais. Son meneur D’Almeida – encore lui – tente alors un coup de bluff sous les yeux de l’arbitre avec sa claire simulation lors d’un un contre un contre Vialaret. Il se laisse tomber et laisse Alex qui part filer au panier et distribuer un joli caviar à son intérieur. Alex Vialaret terminera la rencontre avec neuf passes décisives. Les erreurs d’arbitrage ne manquent pas et ternissent la rencontre. Mais point positif à cela, aucune des deux équipes n’est favorisées plus qu’une autre. Les conséquences sont simples, les joueurs sont plus énervés qu’ils ne l’étaient déjà et la fin du troisième quart-temps s’entrecoupent par de trop nombreux lancers-francs.
Mais parce que le basket-ball est avant tout un magnifique spectacle où les joueurs passent en priorité, c’est sur une incroyable action que l’avant dernier acte se termine. Alors qu’il restait cinq secondes à l’horloge, les bordelais entreprennent une attaque inspirée. Quentin Hanck, situé au milieu du terrain, lâche une passe de génie dans le corner à destination de Jeffrey Dalmat qui fait trois points au buzzer. 71-49, le match est déjà plié.

Détendus à la fin du match, les joueurs posent avec l’iconique mascotte Coco.

Ce dernier quart-temps clôt magnifiquement le travail réalisé durant toute la rencontre par les bordelais. Loin d’être le plus beau puisque le sort du match s’est décidé plus tôt, il permet à la JSA de se relâcher et d’avoir une belle réussite au tir. Quentin Hanck, Jeffrey Dalmat et Antoine Leonard artillent sans hésitation mais avec justesse à trois points. Pour bien terminer la rencontre, la jeunesse entre en jeu avant que le buzzer final retentisse. À souligner l’excellent match de Thibault Lonzième qui, avec ses 19 points et 12 rebonds, a mouillé le maillot comme personne ! Dans le dur au classement, nos bordelais ont agi comme des patrons et ont déjoué les pronostics ce vendredi soir. La rotation était limitée mais peu importe, avec leur force ils n’ont pas laissé une chance à Dax d’y croire. Ils se sont corrigés au rebond, ont été agressifs des deux côtés du terrain et ont connu une belle adresse au tir loin du cercle. La JSA s’impose alors 93 à 64. Une performance marquée par une attitude revencharde. Elle retrouvera son parquet samedi prochain face à Angers mais avant cela, elle se déplace ce mardi affronter l’Union Tarbes Lourdes, un match important pour conserver sa place en Nationale Une.

Ecrit par Teddy Perez


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Nous suivre sur Facebook

Agenda