Bordeaux

Difficile reprise en amicale pour l’UBB qui s’incline face au Racing

Un peu décevante cette revue d’effectif qui s’est soldée par une défaite de l’UBB par 33 à 19 on a vu une kyrielle de fautes surtout au sol de la part des bordelais et on ne les a pas senti extrêmement motivés.



Tout d’abord à la vue de l’arbitrage de cette rencontre suivie par un peu moins de dix milles amatrices et amateurs de rugby on comprend mieux pourquoi il n’y a qu’un seul arbitre français dans le grand concert de la Coupe du Monde, c’est que l’arbitrage français est souvent affligeant et la cela a été le cas. Bien sur il n’a avantagé ni un camp ni l’autre mais sur certaines séries défensives, il y avait largement de quoi distribuer du carton jaune mais la poche de l’arbitre était cousue, ce qui l’a empéché de sévir. Ce n’est pas parce que l’UBB a été abondamment pénalisé mais parce qu’en championnat cela maintenant tombe fréquemment surtout dans le cas de plaquage haut. C’est vrai que nos joueurs locaux ne se sont pas beaucoup baissés pour protéger leur ligne et que les visiteurs ont mieux retrousser les manches à ce niveau là. Il y a eu beaucoup de joueurs visionnés sur cette rencontre et si c’est sympathique de voir jouer de jeunes joueurs devant pour qu’ils s’aguerissent, il n’en reste pas moins qu’on attend le retour de Tameifuna et Falatea car il y en aura besoin,ce dernier du reste doit ronger son frein dans le groupe de Coupe du Monde. En seconde ligne il y a du monde à l’infirmerie ce qui a conduit Bochaton et Gazzotti à entrer dans la cage pour cette rencontre alors qu’ils évoluent en troisième ligne.

Garcia en action s’apprête à dégager

Le Racing a marqué cinq essais aux Bordelais et il faut dire que le cinquième tout le monde a regardé aller marqué le joueur du Racing car il n’y avait plus de motivation chez les locaux qui ont souffert tout au long de cette partie et qui eux n’ont marqué que trois essais. On a senti une équipe fatiguée manquant d’allant et on a regretté quelques absences mais il fallait avoir une vue assez large de ce que l’UBB était capable de mobiliser avec les éléments disponibles ainsi qu’avec une infirmerie bien garnie. Il y a du travail à faire et quand les internationaux vont revenir, il va y avoir du monde sur la touche, il risque d’y avoir pléthore de prétendants mais dès février avec le tournoi l’encadrement sera obligé de tenir compte des sélectionnés et on ne verra une équipe complète qu’en fin de saison avec la valse des internationaux. En fait, en attendant il va falloir mettre en place une gestion à la Toulousaine avec deux équipes pouvant faire face dans ce difficile Top 14. Il reste quinze jours avant la reprise qui verra l’UBB aller à Toulouse le 29 septembre pour le retour du Top 14, déplacement qui sera surement compliqué pour l’UBB car les internationaux ne seront pas revenus et il faudra montrer autre chose que ce qu’on a vu ce vendredi soir à Chaban.

Tapuai et Buros

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet








Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Jeanne et Gédéon

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
On ne sait jamais de qui l’on peut avoir besoin

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Et cum animo

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Chapitres : 1 - 2 - 3
Les Danseurs

Nous suivre sur Facebook

Agenda