Rugby

Les Boks s’en sortent avec Ben O’Keeffe au sifflet

Bien sur un point ça suffit mais c’est pas très glorieux et comme face à la France c’est avec le plus petit avantage possible que ce coup ci encore les Springboks se qualifient et vraiment on se demande s’ils méritent d’être champion du monde.



Même si le match face à l’Angleterre a été passionnant dans ce rugby ressemblant étrangement à celui des années soixante qui a toujours ses amateurs et qui reste quelque part une référence, il a montré que le choix tactique de l’Angleterre a été payant au moins pendant 78 minutes. Le manager des Boks, Rassie Erasmus n’a pas fait dans la dentelle en remplaçant sèchement Libbok par Pollard dès la trentième minute plus une, démontrant quand même qu’il avait fait un mauvais choix au départ et vue sa "tronche" on a bien compris que Libbok n’a pas apprécié du tout. Il faut dire qu’encore une fois le sifflet de Mr O’Keeffe a été favorable aux Boks, mais était ce bien raisonnable de mettre pour la troisième fois le même arbitre pour la même équipe, peut être en attendant que les Blacks mettent une danse aux Boks en leur laissant croire qu’ils pourraient être champions du Monde. Mr O’Keeffe ne pourra pas être au sifflet dans la mesure où il est de la même nation qu’un des finalistes et on pense que Wayne Barnes pourrait être l’arbitre de la finale et en fait c’est ce que tout le monde souhaite car il a vingt ans de Coupe du Monde derrière lui et une bonne image de son arbitrage même si à l’occasion il commet des fautes car l’arbitrage reste un jugement humain qui aujourd’hui peut être étayé par le "replay vidéo". Les anglais conteste l’arbitrage de Mr O’Keeffe sur les mêlées de seconde mi-temps et c’est vrai que c’est à deux minutes la fin que le coup de pied meurtrier de Pollard a mis fin aux espoirs anglais.

Le talonneur Bongi Mbonambi aurait tenu des propos racistes lors du match contre l’Angleterre

Il est a noté qu’aussi bien l’arbitre que l’équipe d’Afrique du Sud ont été accueillis par une fabuleuse bronca lors de leur entrée sur la pelouse, démontrant l’inimitié du public vis à vis de cette équipe et de cet arbitre. Durant toute partie le public a été entièrement au soutien de l’Angleterre et les français ont vaillamment encouragé les soldats de notre meilleur ennemi durant la rencontre, démontrant que les français savent se porter au soutien des Anglais qu’ils aiment bien dans le fond mais sur un terrain de rugby c’est différent au point qu’on a pu voir ce fabuleux changement. Les anglais ont quand même délivré un sacré match où Owen Farrel s’est illustré par son jeu au pied permettant à son équipe de mener à la mi-temps comme la France l’avait fait face aux Boks, sans oublier son énorme drop de la 54ème minute où on a bien cru que les Anglais allaient nous venger mais c’était sans compter sur le sifflet de l’ange gardien des Boks. Maintenant il reste deux matchs pour cette coupe du Monde 2023 avec un Argentine Angleterre pour la troisième place en espérant que ce ne soit pas la guerre des Malouines, les Anglais ayant déjà remporté le match de poule. Puis avec cette finale où vraisemblablement la France entière va soutenir les Néo Zélandais pour se venger des ces peux intéressants Springboks on attend le sacre de la Nouvelle Zélande qui ferait bien plaisir au public français, donnant belle allure a cette levée 2023 de Coupe du Monde qui nous reste un peu dans la gorge et vive le Top 14 qui reprend dès dimanche.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Jeanne et Gédéon

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
On ne sait jamais de qui l’on peut avoir besoin

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Et cum animo

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Chapitres : 1 - 2 - 3
Les Danseurs

Nous suivre sur Facebook

Agenda