Rugby

La Rochelle s’impose grâce à son matériel de démolition face à l’UBB

On se doutait bien que les chances de l’UBB étaient réduites de passer ce tour mais on n’a pas vu un Stade Rochelais totalement dominateur et sur ce qu’il a produit il n’apparait pas comme le favori de ce samedi qui s’annonce.



Autant le Stade Toulousain a survolé son sujet vendredi soir que La Rochelle ne s’est pas vraiment montré à la hauteur de son titre européen conquis d’un petit point face au Leinster. On peut s’interroger sur le fait que possiblement l’adversaire du Stade Rochelais était plus coriace que celui du Stade Toulousain, Stade Toulousain qui lui n’est pas resté en muet en seconde période, les Maritimes ne réussissant que trois petits points durant cette mi-temps. Ainsi en seconde mi-temps l’UBB a marqué plus de points que son adversaire du jour qui avait creusé un grand trou à l’aide des excavatrices du type Skelton et Atonio lors des premières quarante minutes avec un rugby de défense très agressif. Sur ce match il manque une mi-temps à ce rugby qui consiste a rendre la défense productive et offensive par sa violence qui a un peu désarçonné son adversaire du jour. On aurait pu s’y attendre car les Maritimes en connaissent un bout en défense quand on sait ce qu’ils ont déployé face aux irlandais pour conserver la victoire lors de la finale de cette année. C’est vrai qu’ils ont un rugby de type irlandais ces Rochelais, enfin O’Gara leur fait pratiquer un rugby de type Irlandais sans pour autant avoir des armes identiques à ces derniers pour animer ce rugby provincial d’outre Manche constitué essentiellement de plaquages offensifs. Ce type de jeu au niveau européen s’est avéré payant cette saison même s’ils sont revenus de loin lors cette final irlandaise. Maintenant est ce que ce sera payant face à un rugby plus chatoyant cher au Stade Toulousain, on devrait avoir la réponse en fin de semaine. En tout état de cause il y aura un ex pensionnaire de l’UBB qui brandira le bouclier ce soir là, alors Seuteni ou Roumat ? On verrait plus volontiers Roumat auteur d’une très belle partie avec les rouge et noir ayant même marqué un essai, alors que Seuteni un peu effacé face à l’UBB n’a pas vraiment convaincu, la aussi réponse samedi soir, mais La Rochelle pour nous n’a pas la faveur du pronostic à moins qu’ils aient volontairement mis le pied sur le frein.

Alexandre Roumat impérial depuis qu’il est à Toulouse où on le fait jouer

En ce qui concerne l’UBB s’en est fini de cette saison que l’on a cru un instant maudite mais qui pour la troisième fois consécutive a conduit l’UBB dans le dernier carré. Même si tous les supporters espèrent un jour voir leur équipe brandir le Bouclier de Brennus le bilan global n’est pas si mauvais car entre la saison interrompue alors que l’UBB caracolait en tête lors de l’attaque de la Covid et les longues blessures voire les blessures à répétition constatées, Urios a réussi à amener quelque chose à cette équipe qui semble avoir perduré après son départ même si lui parti c’est son staff qui a pris les choses en main. Le côté négatif restant d’avoir provoqué les départ de Roumat qui s’épanouit au Stade Toulousain et Woki qui malheureusement s’étiole au Racing. La pénalité la plus lourde cette année pour le club restera la somme déboursée pour se séparer d’Urios qui mine rien s’est offert une belle subvention pour son château Pépusque qui a beaucoup occupé son esprit en début saison. Maintenant tous les yeux sont tournés au delà de la Finale vers la Coupe du Monde et on va rapidement savoir les choix du sélectionneur et il semble bien que sur ce tournoi final aussi bien Jalibert que Moefana n’ont pas marqué beaucoup de points. Par contre les internationaux toulousains se sont montrés en "pleine bourre" après leur stage au Portugal, les franciliens ont pu le constater sur le terrain à leurs dépends. Ainsi on a aperçu une première ligne toulousaine tout a fait capable de rivaliser avec La Rochelle, tout comme la deuxième ligne avec peut être un peu plus de mobilité que chez les Maritimes. Il serait plaisant de voir le Champion d’Europe battu par l’équipe qui s’est fait battre par le finaliste battu ce qui correspondrait à ne plus rien y comprendre dans la hiérarchie du rugby en Europe. On devrait avoir une réponse ce samedi au Stade de France mais dans le rugby la réponse sur le terrain déjoue souvent les pronostics les plus étayés ce qui nous empêchera pas de mettre une pièce sur le Stade Toulousain dans ce choc de deux cultures.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Le Crime de la Pizzéria

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Jeanne et Gédéon

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
On ne sait jamais de qui l’on peut avoir besoin

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Et cum animo

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Nous suivre sur Facebook

Agenda