Union Bordeaux-Bègles

L’UBB réédite le coup du Racing

Décidément l’UBB c’est l’équipe des "Cinq dernières minutes", un feuilleton des années cinquante qui a rendu célèbre un certain Raymond Souplex et les cinq dernières minutes de l’UBB font la célébrité de Christophe Urios.

Rééditer le même coup à une semaine de différence n’est vraiment pas banal avec encore une fois, l’illustration du théorème d’Urios car l’UBB n’a jamais été mise hors course avec un écart maximum de dix points. Si la série continue dans le même style les superlatifs vont manquer. Curieuse partie dans laquelle l’UBB part en trombe, où pendant les sept premières minutes Clermont ne touche pas un ballon avec une série de conservations de l’UBB de trois minutes cinquante et une équipe locale menée 10 à 0 sur son terrain au bout de neuf minutes. Botica dans le même temps vendange les deux transformations et une pénalité, pas dans un grand jour il va passer la main, enfin le pied à Lucu qui va utilement le suppléer pour l’exercice. Si on y regarde bien ce déficit de réussite va manquer en cours de partie et aurait pu se montrer décisif sur l’issu du match mais que nenni comme l’a montré la fin de partie. Après cet affrontement un peu époustouflant suite au départ peu glorieux des Jaunards, ces derniers vont retrouver de la couleur, non pas verte comme lors de l’affrontement à Bordeaux mais jaune rutilant comme à l’habitude.

Hulleu a marqué un essai en or

La mi-temps atteinte sur le score de 20 à 10 au profit de Clermont qui a renversé la vapeur va obliger les bordelo-béglais de s’en remettre au pied de Lucu pour revenir dans la partie mais pas que. Ainsi deux essai supplémentaire vont être marqués par les visiteurs mais c’est le deuxième au cours des prolongations qui est le plus homérique, Hulleu étant obligé de s’y reprendre à deux fois pour valider cette incroyable victoire ou l’UBB a joué huit minute au delà du temps supplémentaire sans commettre de fautes qui auraient annihilé tout espoir de victoire. Les bordelo-béglais malgré onze absences dont huit blessés et trois internationaux ont montré toute la valeur de cet effectif, on a aussi assisté au retour de son emblématique capitaine Jefferson Poirot sur le banc en début de rencontre et qui a effectué une bonne reprise. Ce n’était pas un match de plus pour arriver en vacances comme le soulignait Urios mais maintenant ils peuvent profiter de cette coupure qui les verra affronter le Stade Français le 13 février à Chaban pour un mois de février aussi fructueux, on peut l’espérer, que le mois de janvier.

ASM Clermont Auvergne : 36 (3 essais Lee 36ème, 67ème, Barraque 41ème ; 3 transformations ; 5 pénalités Lopez 18ème, 34ème, 44ème, 62ème, 71ème ; 3 transformations Lopez 37ème, 42ème, 68ème)

Union Bordeaux Bègles : 37 (4 essais Maynadier 6ème, Buros 9ème, Dubié 59ème, Hulleu 80ème+8 ; 5 pénalités Lucu 42ème, 50ème, 58ème, 64ème, 76ème ; 1 transformation 60ème)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Brunissande et Esclarmonde

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Vendanges et Immortalité

Nous suivre sur Facebook

Agenda