Bordeaux

L’UBB évite le piège Stade Français

Un match difficile durant lequel il a été compliqué de manœuvrer le Stade Français qui semble avoir une technique bien rodée pour affronter les matchs en extérieur mais l’Union s’en sort grâce à deux exploits individuels.

Beaucoup de jeu de pression au pied, peut être un peu trop, pour ce match pendant lequel l’UBB à ce petit jeu n’a jamais pu faire mieux que de gagner au pied que la moité de ce que gagnait le Stade Français passé maître dans cet exercice, mais cela n’a pas forcément désarçonné les locaux qui s’y attendaient. L’Union a pu faire jouer d’autres atouts sans trop se découvrir dans son camp et c’est ainsi que deux coups d’éclat ont permis de meubler le score avec l’appui du pied de Jalibert. Durant la première mi-temps le jeu a été assez équilibré chaque équipe dominant tour à tour et les buteurs ont fait le score qui aurait pu être plus épais en faveur de l’UBB si l’essai de Dubié avait été validé, mais il n’en fut rien Woki ayant commis une faute au départ. On s’acheminait vers un étriqué 6 à 6 à la mi-temp quand à l’ultime minute de cette première période un contre en touche permettait à ce même Woki de passer la ligne signant le premier exploit personnel de la partie, Jalibert réussissant la trans formation en position difficile les bordelo-béglais sont rentrés au vestiaire sur l’avantage de 13 à 6.

Radradra sème ses poursuivants

La seconde période va ressembler à la première avec la domination tour à tour de chaque équipe qui n’arrivent pas à conclure ne parvenant pas à finaliser leurs actions et si l’on s’en remet aux buteurs c’est l’égalité parfaite. Les locaux vont bien essayer de tuer le match sans y parvenir. C’est encore Woki qui va se mettre en évidence mais il ne pourra pas franchir les derniers mètres restants stoppé in extremis par Camara. Le retour de Woki et Roumat a donné un peu d’air à la touche qui reste le point faible pour l’instant de cette équipe de l’UBB mais le cinq de devant est solide avec un Paiva de plus en plus à l’aise dans ce poste de numéro un et qui a effectué face au Stade Français une grosse partie mettant le pack dans l’avancée. Le deuxième exploit personnel va venir de Radradra une première fois à la 72ème minute sans conclure et la deuxième fois à la 78ème minute où la, il va offrir l’essai à son capitaine. La victoire aura mis du temps à se dessiner mais elle est là avec cette quatrième place dans le top 14, place jamais occupée par l’UBB à ce moment de la compétition.

Lesgourgues, un capitaine heureux

Le déplacement au Racing de la semaine qui vient risque d’être très important avec un Racing qui a les yeux fixés sur son quart de finale de la Champion’s Cup où il reçoit le Stade Toulousain qui, sans ses internationaux, a passé plus de 50 points à Lyon et qui reste l’équipe à battre. Le Racing pourrait peut être mettre quelques cadres au repos en vue de cette rencontre ce qui ferait peut être l’affaire des UBB-man, il ne faut pas trop rêver, mais ramener un petit quelque chose de Paris serait bienvenu.

Union Bordeaux Bègles : 26 (2 essais Woki 40ème, Lesgourgues 79ème ; 4 pénalités Jalibert 6ème, 13ème, 53ème, 75ème ; 2 transformations Jalibert 40ème, 79ème)

Stade Français : 12 (4 pénalités Steyn 10ème, 27ème, 49ème, 55ème)

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda