Bordeaux

L’UBB confirme à Chaban

Matthieu Jalibert en mettant dans sa poche Louis Carbonnel a donné le ton à une victoire sans appel des Urios Boys hyper motivés infligeant un sévère 34 à 12 au RC Toulon confirmant son entrée en matière face au Stade Toulousain.

Jamais l’UBB n’avait figuré en première place du classement de Top 14 après deux journées et jamais un joueur de l’UBB n’avait survolé de sa classe un match de cette manière même si certains ont pu produire de belles prestations par le passé. Il y a du Farell chez ce garçon avec même un peu plus de délié dans l’action et s’il continu comme ça on pourrait bien être obligé de se passer de lui pendant le tournoi, cela dépendra de la prestation de l’équipe de France pendant la Coupe du Monde. En attendant il donne une nouvelle dimension au rugby pratiqué par l’UBB et tous les équipiers cherchent à se mettre au diapason quand on voit le culot d’un Cros ou la détermination d’un Connor que l’on connaît déjà mais qui semble avoir pris dix ans de moins. Il faut dire qu’après une bonne entame les toulonnais se sont rapidement délités après que Louis Carbonnel ait ouvert la marque, les locaux aurait pu ouvrir le score auparavant mais ayant choisi la pénal-touche, celle ci se révélera infructueuse. Sur l’occasion suivante Jalibert va commencer sa démonstration en passant une première pénalité.

Ken Douglas en action

A partir de ce moment là les bordelo-béglais vont commencer à monter en puissance alors que parallèlement les visiteurs vont commencer à bafouiller leur rugby alors que jusque là, ils avaient poser quelques problèmes mais sans pour autant déborder la défense d’autant qu’au centre Lamerat et Dubié se montraient intraitables avec distribution de plaquages offensifs et c’est a se demander si Seuteni et Radradra ont encore leur place au centre en tant que titulaires bien qu’il y aura suffisamment de matchs pour que tout le monde joue et qu’il faudra des plages de repos. Par contre les retours de Poirot et Peni Ravai seront très bénéfiques pour mettre à mal les premières lignes adverses bien que Delboulbes et Tabidze ont bien tenu la maison debout sans avoir pour autant le potentiel destructeur. En choisissant la paire Lesgourgues Jalibert pour entamer le match Urios savait très bien ce qu’il faisait car chez lui aucun choix n’est gratuit, mais mûrement réfléchi.

Jalibert aplati devant Cordin

Ainsi les Urios boys ont marqué deux fois en première mi-temps et en seconde mi-temps, avec à chaque fois un essai de Lamerat qui a montré sur ce match sa détermination pour aller provoquer la défense adverse à plusieurs reprise mettant en difficulté les combattants d’en face ainsi que son à propos à poursuivre une action pour conclure un mouvement bien entamé. Si Jalibert a marqué son propre essai de très belle facture en première mi-temps, il a délivré un superbe coup de pied extérieur pour servir son centre qui a pu marqué en seconde mi-temps une nouvelle fois, en réussissant à toucher en but avant les défenseurs. L’essai de Pélissié au retour des vestiaires en début de seconde mi-temps à démontré sa hargne, son punch et sa volonté ainsi que son retour à son meilleur niveau confirmant sa rentrée contre le Stade Toulousain. Avec la rentrée de Botica et de Lucu à la 67ème et 69ème minute la physionomie du match à changé avec une volonté de conserver l’acquis ce dont se sont très bien acquittés les deux joueurs et même le carton jaune écopé par Cazeaux n’a pas déstabilisé l’équipe qui a su garder sa cohésion.

Lamerat vient d’aplatir son deuxième essai

Maintenant il va falloir à l’UBB se produire hors les murs et elle va devoir se tester à l’extérieur, face à l’équipe que Christophe Urios connait le mieux, face à Castres et le test va être probant alors qui de Lyon ou de l’UBB va gagner son troisième match ? Le LOU se rendant à Toulon il va être intéressant de voir comment l’équipe de Patrice Collazo va réagir car sur le papier elle a quand même fière allure mais la stratégie mise en place par Urios l’a complètement fait déjouer alors on sera attentif à sa réaction. Sur ce match quatre joueurs ont l’honneur de faire partie de l’équipe type du journal l’Équipe de la deuxième journée du plus petit numéro au plus grand : Diaby (7), Jalibert (10), Connor (11), Lamerat (12), un avis qui est largement partagé par de nombreux supporters qui étaient dans les travées du stade Chaban-Delmas ce samedi soir. Néanmoins on peut rajouter les belle prestations de Pélissier, de Roumat, de Cazeaux malgré son carton jaune, de Cobilas et de Paîva, enfin on pourrait citer tous les joueurs titulaires et remplaçants tant ils ont parfaitement tenu leur rôle et maintenant attendons le comportement de l’équipe à l’extérieur et on a eu un peu plus de temps pour voir évoluer Tauleigne rentré à la 53ème minute.

Marco Tauleigne ballon sous le bras

Union Bordeaux Bègles : 34 (4 essais Lamerat 25ème, 52ème, Jalibert 36ème, Pélissié 42ème ; 2 pénalités 19ème, 46ème ; 4 transformations Jalibert 25ème, 37ème, 43ème, 53ème)

RC Toulon : 12 (4 pénalités Carbonnel 16ème, 32ème, 40ème, 44ème)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda