Crise sanitaire et nouvelles technologies, le paiement sans contact ne se cash plus !

Cela fait moins de dix ans que le sans contact s’est introduit dans notre pays et pourtant, il s’est déjà imposé comme le moyen de paiement le plus utilisé par les français. Son emploi s’est amplifié durant la crise et relance une problématique existante depuis quelques années : est-ce bientôt la fin des moyens de paiements matériels ?

Crise sanitaire oblige, le sans contact est devenu le moyen de paiement préféré des commerçants et des consommateurs. Les chiffres révélés ce jeudi dans un sondage d’OpinionWay pour VeraCash montrent la forte augmentation de sa pratique au détriment des moyens de paiements en espèces ou par chèques. Loin d’être les amis des gestes barrières et de moins en moins tendances plus les années passent, c’est sans surprise que nos transactions en argent liquide diminuent. Au cours de l’année écoulée, même les sympathisants du paiement matériel ont changé leur mode de consommation. 47 % d’entre eux considèrent avoir eu moins recours aux billets avec la crise sanitaire et 44 % de ces utilisateurs avouent la même idée avec les pièces de monnaie. Néanmoins, utilisés par 61 % des français au lieu de 66 % en 2016, les billets restent les plus tenaces à faire disparaître de la circulation. En particulier chez les plus de 50 ans où plus de 70 % d’entre eux paient avec. Sans grande surprise, ce sont bien nos aînés qui ont du mal à lâcher leur piécettes (63%) et sortent encore l’encombrant carnet de chèque (54,5%). Des résultats bien opposés à ceux de nos plus jeunes citoyens qui ne doivent sûrement pas savoir à quoi ressemblent ces rectangles en papier trop long à remplir puisqu’ils sont moins de 30 % à les utiliser. Sorti de manière occasionnelle plutôt que quotidienne, c’est à se demander le sort que subira le chèque à l’avenir …

La carte de crédit moyen de paiement incontournable

Confirmant l’hypothèse de la « crise sanitaire », le paiement sans contact via sa carte mais aussi à l’aide de son téléphone portable s’est accru en un an. Ce sont désormais 7 français sur 10 qui pratiquent le sans contact avec leur carte, un chiffre en très nette hausse puisqu’en 2016, cette proportion s’élevait à 32 % des consommateurs. On apprend également que seulement 11 % utilisent le sans contact avec leur mobile, une pratique qui touche majoritairement les personnes les plus aisées, pouvant s’offrir une meilleure technologie. En tout cas, peu importe avec quel moyen il fut réalisé, la moitié des personnes utilisant le sans contact avant la pandémie affirment qu’elles l’ont davantage usité pendant cette période particulière qui a suivi. Il existe cependant des freins à ce moyen de paiement. Pour le moment, il est impossible de réaliser des transactions supérieures à 50 euros et certaines banques restreignent même le nombre d’opérations successives en sans contact. Autre faille, plutôt technique cette fois, il vous est sûrement déjà arrivé qu’une transaction échoue suite à un dysfonctionnement du terminal de paiement. La dernière des limites à son utilisation peut enfin être le refus d’activer le sans contact par peur qu’en cas de perte de sa carte, une personne puisse s’en servir sans avoir besoin du code. Malgré le boom des paiements sans contact, les transactions en espèces – par la confiance historique qu’on leur accorde – ont encore de beaux jours à vivre devant elles !

Ecrit par Teddy Perez


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Brunissande et Esclarmonde

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Vendanges et Immortalité

Nous suivre sur Facebook

Agenda