Bordeaux

Chaban : des rénovations qui n’arrangent ni l’UBB, ni la Mairie

L’avantage de jouer dans une enceinte aussi mythique que Chaban ? Une réputation solide et un emplacement de rêve dans Bordeaux. L’inconvénient ? Une infrastructure vieillissante qui nécessite des travaux, parfois très coûteux pour tous les acteurs et difficile à anticiper.



Une découverte inopinée
La vie va mieux du côté de l’Union Bordeaux-Bègles. Deux victoires consécutives pour entamer la Champions Cup face à Connacht et Bristol, ainsi qu’une forme retrouvée en Top14 avec là aussi deux victoires de rangs avant la pause hivernale du championnat. Mais derrière cette belle fin d’année 2023 se cache un point noir qui embête le club Bordelo-Bèglais. La rénovation de 3400 places dans la partiehaute du virage nord de Chaban Delmas, depuis le 24 novembre 2023 et dont la date de fin n’est toujours pas connue. Des travaux inattendus qui s’ajoutent à un entretien déjà coûteux de l’enceinte, quelque part un cadeau de Noël dont tout le monde se serait bien passé.

Inscrit au titre des Monuments historiques depuis octobre 2022, le stade Chaban-Delmas, anciennement parc Lescure, n’est pas seulement l’antre de l’Union Bordeaux Bègles depuis 2015, mais aussi une icône de la culture bordelaise. Bientôt centenaire, l’enceinte sportive souffre de faiblesses structurelles, détectées lors d’un audit technique du stade et une fermeture d’une partie du virage Nord est prévue. Une situation qui n’arrange pas le club de rugby bordelais qui perd un nombre de place non négligeable. La direction craint un manque à gagner de plusieurs centaines de milliers d’euros sur la deuxième partie de saison, alors que l’UBB fait partie des têtes d’affiche du rugby français, et que Chaban est toujours autant rempli.

Entretenir Chaban au centre du sport bordelais
3400 places sur une capacité de 34 462 places, ça commence à faire beaucoup. Sans se lancer dans de grands calculs mathématiques, on peut deviner le soucis du trésorier à l’idée de perdre une belle rentrée d’argent par le biais de la billetterie. Avec 28 216 spectateurs en moyenne pour la saison dernière, l’affluence des jours de match représente un point fort dans l’économie du club, auquel on peut rajouter la consommation des fans une fois dans le stade. Avec une fin de saison s’annonçant pleine de suspens, à la fois en Top 14 et en Champion’s Cup, l’Union espère bien voir les travaux s’effectuer le plus vite possible pour avoir une fois de plus un Chaban plein à craquer au meilleur moment.

La Mairie de Bordeaux se veut optimiste quant à la situation. Les travaux commenceront en mars, et une réouverture des tribunes pour les derniers matchs de la saison peut être espérée. Avec les cent ans du stade le 30 mars, fêté d’un match de gala entre les légendes des Girondins et le Variétés Club de France le 14 mai et le récent changement de la pelouse l’été, chiffré à 1.2 million d’euros, les investissements dans le stade s’enchaînent. Mais la rénovation surprise et son coût de 400 000€ s’inscrit aussi dans une volonté de la municipalité de mettre le stade Chaban Delmas et son espace sportif en lien avec le sport de proximité bordelais, grâce à ses nombreuses infrastructures àdisposition du public, tout en renforçant le lien qui unit l’UBB et Chaban.

Ecrit par Ewen Yvergniaux


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Le Crime de la Pizzéria

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Jeanne et Gédéon

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
On ne sait jamais de qui l’on peut avoir besoin

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Et cum animo

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Nous suivre sur Facebook

Agenda