Bordeaux

¡ HASTA LA VISTA ! Ou l’au-revoir festif d’une grande dame du Théâtre : Catherine MARNAS

Dix ans déjà que Catherine Marnas dirige ce « navire amiral » qu’est le TnBA.
Dix ans déjà qu’elle manœuvre avec un art consommé ces « cérémonies barbares ».
Dix ans déjà et c’est fini …
Cette soirée d’au-revoir offerte à son public est à son image : la fête, l’émotion, la musique traditionnelle et mexicaine, la folie et la tendresse aussi.



En ouverture, le groupe basque BILAKA accompagne une superbe chorégraphie d’une musique barbare et endiablée.

Puis, Baptiste AMANN intervient pour présenter le bilan chiffré de cette décennie de gouvernance Marnas. Cette avalanche de statistiques aurait pu être indigeste, mais il a su la décliner sous la forme d’un inventaire à la Prévert, généreusement saupoudré d’humour surréaliste.

Hommage ensuite est rendu à PASOLINI par Catherine MARNAS et sa troupe lorsqu’elle interpelle le poète sur la « disparition des lucioles » symboles d’un monde enfui.

Comme une ponctuation, « CIELITO LINDO » s’éléve, chanson mexicaine préférée de l’encore maîtresse des lieux.

Le collectif OS’O nous régale ensuite avec beaucoup d’inventivité et de talent d’une performance très réussie avec ces arrêts sur image symbolisant les affiches des quatorze spectacles montés par Catherine MARNAS.

Julie TEUF déboule alors sur scène chignon orné de crayons et bottes de l’héroïne du jour, pour un moment drôle mais surtout très émouvant.

Catherine Marnas
Catherine Marnas lors de la présentation de sa première programmation pour le TNBA en 2014

Les comédiens qui se qualifient eux-mêmes « d’espèces fabulatrices » déroulent à leur tour les rôles qu’ils auront eu la chance d’interpréter durant ces dix années.
La soirée se termine par son ouverture dans une joie teintée de tristesse et de mélancolie rythmée par les applaudissements nourris d’un public passionné.

Décidément, le Théâtre bordelais, entre l’éviction de la Compagnie L’ŒIL de son théâtre historique La Lucarne et la perte par le TnBA de son « Amirale » Catherine MARNAS, aura été bien bousculé.

La déconstruction est en marche … Attention ! entre déconstruction et destruction, il n’y a que quelques lettres et un pas, à ne pas franchir.

¡ HASTA LA VISTA ! donc Catherine MARNAS, et que les lucioles de votre cher PASOLINI vous accompagnent …


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
Le Crime de la Pizzéria

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Jeanne et Gédéon

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
On ne sait jamais de qui l’on peut avoir besoin

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Et cum animo

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Nous suivre sur Facebook

Agenda