Bordeaux

Boxers : Bordeaux accroché, mais pas tombé

Des buts en cascade, des joueurs sous tension, un finish à la fusillade… Bordeaux-Cergy cette année, c’est du spectacle garanti !



Une rencontre qui aura emmené les 3302 spectateurs de Mériadeck jusqu’au bout de la soirée. Après avoir été menés une grande partie de la rencontre, puis accroché à la fin du match par les Jokers, les Boxers se sont finalement imposés aux tirs au but et valide leur 13 ème victoire cette saison, la 6 ème à domicile.

Evacuation du joueur de Cergy blessé qui ne reprendra pas la partie

Un match sous haute tension
Bordeaux-Cergy, c’est 16 buts en 2 confrontations cette saison. La naissance d’une rivalité entre deux équipes qui ne s’aiment pas sur la glace. Et les fans bordelais auront pu le constater toute la rencontre. Un match à très haute intensité physique, où les pénalités ont plût. Un match à enjeux, avec la quatrième place en ligne de mire pour les deux formations. Un match gagné au forceps par les Boxers, qui se seront battus comme des chiens jusqu’à la fusillade, avant de voir Rudy Matima envoyer son palet au fond des filets d’Olivier Richard, pourtant héroïque tout le long du match. Car malgré le score de 5 à 4, cette rencontre aura été marqué par les performances des deux goals. 38 arrêts pour Victor Bodin, portier titulaire pour les Boxers en raison de l’absence de Quentin Papillon, qui aura brillé malgré des coéquipiers habitués à la perdre le palet bêtement tout le long du match, illustré par les buts d’Emils Gregeris (5 :58) et de Vincent Melin (16 :38) sur deux contre-attaques. La défense des Jokers aura tenu elle aussi, derrière Olivier Richard. Avec ses 35 arrêts, il aura maintenu en échec l’attaque bordelaise quasiment toute la rencontre, avant de céder avec sa défense dans le dernier tiers-temps.

Olivier Richard battu

Et soudain… Kévin Spinozzi
Une rencontre à deux visages pour le groupe d’Olivier Dimet, d’abord frustrants et déconcentrés, avec encore une fois un nombre de perte de possession beaucoup trop élevé pour pouvoir jouer sereinement puis plus adaptés permettant de revenir. Les Boxers ont ensuite complétement modifié leur comportement en fin de rencontre pour aller chercher la victoire, avec 3 buts dans le 3ème tiers-temps. Une révolte sonnée par Kévin Spinozzi, meilleur bordelais de la rencontre, mais surtout deux fois buteur (38 min 02 et 44 min 55), remettant les bordelais dans le jeu en fin de 2ème tiers-temps et qui égalisent en début de 3ème , sur deux frappes lointaines téléguidées dans la lucarne de Richard, pourtant impérial jusque-là. Une réaction qui apportera 5 buts dans le dernier tiers-temps, pour le plus grand désarroi des fans bordelais, qui ont vécu un véritable ascenseur émotionnel dans ce match, conclu par une séance de tirs au but réussie par les Boxers. Un match important pour les Play-Off, où les bordelais pourront regretter leurs largesses défensives qui leur coûte un point (la victoire sans prolongation valant 3 points, contre deux après prolongation). On peut regretter que les Boxers n’aient pas su gérer leur supériorité numérique pour tuer le match ou il encaisse un but en supériorité numérique. Prochain match samedi 30 décembre face à Gap, 10ème du classement. Un « must-win » pour accrocher la plus haute place possible en vue des Play-Offs. Il faut aussi souligner la performance du gardien numéro 2 de Bordeaux lors de la fusillade moins brillant dans le jeu courant car manquant de temps de jeu.

Victor Bodin encore en manque de temps de jeu, remarquable pour la fusillade

EVLUTION DU SCORE
Premier période : 0 - 2
Cergy 5 min 58 Emils Gegeris assistance Patrick Coulombe, Alexander Rolf Barber 0/1
Cergy 16 min 38 Vincent Melin assistance Gage Torrel, Alexander Rolf Barber 0/2
Deuxième période : 1 - 2
Bordeaux 38:02 Kévin Spinozzi assistance Aïna Rambelo et Axel Prissaint 1/2
Troisième période : 4 - 4
Bordeaux 44:55 Kévin Spinozzi assistance Loïk Poudrier 2/2
Bordeaux 50:22 Alexey Polodyan assistance Nikita Jevpalovs et Antti Kauppila 3/2
Cergy 54:45 Emils Gegeris assistance Robert Baillargeon et Théo Gueurif 3/3
Bordeaux 57:29 Maxime Legault (Double supériorité numérique) assistance Nikita Jevpalovs, Kévin Spinozzi 4/3
Cergy 58:10 Aleksi Hämäläinen (Infériorité numérique) sans assistance 4/4
Prolongation : 4 - 4
Pas de but
Fusillade : 2 - 1
Bordeaux 2 réalisations par Samuel Salonen et Rudy Matima
Cergy : 1 réalisation par Aleksi Hämäläinen
Score final 5 - 4 pour les Boxers

Ecrit par Ewen Yvergniaux


Article précédent
L’UBB rentre dans le top 6
Article suivant
Pete Samu assomme Clermont

Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2
Le Crime de la Pizzéria

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Jeanne et Gédéon

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
On ne sait jamais de qui l’on peut avoir besoin

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Et cum animo

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Nous suivre sur Facebook

Agenda