Bordeaux

Matthew Clarkin Oscar Midi Olympique

Il est de tradition au Midi Olympique de commencer une nouvelle saison en honorant le Champion de France de ProD2 et le club montant en Top 14. Il est apparu logique, par rapport à sa carrière et tout ce qu’il a apporté l’année dernière à son club de remettre l’Oscar Midi Olympique à Mattew Clarkin. Trophée obtenu aussi, grâce à ses qualités d’homme, à sa carrière et sa fidélité aux valeurs du rugby.

C’est Emmanuel Massicard du Midi Olympique qui a fait l’annonce du lauréat pour débuter cette cérémonie officielle avant que celui-ci ne soit accueilli par de chaleureux applaudissements. C’est Olivier Brouzet et Romain Magellan qui ont présenté et animé la soirée qui a commencé par une découverte en images de Matthew Clarkin.

L’homme et le rugbyman


Matthew Clarkin (qui est né en Angleterre le 4 juillet 1981) est l’acteur d’une jolie histoire. En arrivant en France en 2001 le Néo-Zélandais, parfaitement inconnu, a porté le maillot à damiers du CABBG.

Emmanuel Massicard et Matthew Clarkin
photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque

Très vite il a exprimé de réelles qualités sportives et humaines. En 2004, Bordeaux Bègles en grande difficulté, Matthew a pris à regret la direction de Montauban et dans le Tarn-et-Garonne, Champion de France de Pro D2 en 2006, il a vécu toute la belle aventure du club en Top 14. Il serait sûrement resté Montalbanais si, en fin de saison dernière, Montauban n’avait pas été rétrogradé administrativement en Fédérale 1. Matthew Clarkin par son comportement exemplaire dans les grands moments comme dans la tourmente, en était devenu le capitaine très respecté. En 2010/2011 n’a-t-il pas disputé en Top 14, 27 des 30 rencontres ?
Très sollicité, il a fait le choix humain de revenir dans son club français “d’origine“. C’est dire l’état d’esprit de ce garçon droit et honnête. Laurent Marti en avait fait depuis de longs mois son recrutement prioritaire. C’était décidé, il serait le nouveau capitaine de l’UBB chargé de conduire le groupe (Matthew est bilingue et ce détail a beaucoup compté) sur le difficile chemin de la reconquête de l’élite. Mais qui aurait pu imaginer que seulement quelques mois plus tard, à Agen, Matthew et ses copains exulteraient ?

Quelques commentaires autour de Matthew


Laurent Marti : "C’est un des premiers joueurs qu’on a essayé de recruter quand je suis arrivé et chaque fois, il ne disait pas non, mais il ne disait pas oui.

Vincent Etcheto, Laurent Armand, Marc Delpoux, Laurent Marti, Matthew Clarkin et Olivier Brouzet
photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque

Il y a eu la première année, puis la deuxième et la troisième ; Je n’y pensais plus la quatrième mais il y a eu un concours de circonstances, et à la première vidéo Marc Delpoux a été d’accord."
Marc Delpoux : "Sportivement ont été persuadé du choix que l’on faisait, il faisait parti des joueurs qui nous semblaient être important pour notre projet. Dans le travail des vestiaires, il a été le lien entre l’ancienne et la nouvelle génération ainsi qu’avec les étrangers. Il a su être un petit peu le papa de tous ces joueurs"
Laurent Armand : "Matthew l’année dernière c’est lui qui annoncé les touche, un peu moins cette année et il a fait passer le relais mais c’est quelqu’un qui sait faire passer le message des entraineurs. C’est quelqu’un qui est capable de nous rapporter le sentiment des joueurs, l’état physique, l’état de fraicheur. C’est un très grand capitaine."
Vincent Etcheto : "On a besoin de joueurs comme ça, après tout a été dit, tout a été montré, c’est un joueur intelligent, c’est un joueur complet. Il sait tout faire sur le terrain, il est vraiment très important car en troisième mi-temps il y a quelques trois quarts qui s’égarent et c’est le berger qui ramène les brebis au bercail. Sur la vie du groupe après minuit, je compte sur lui."
Olivier Brouzet a fait remarquer que parfois Vincent faisait parti des brebis égarés et que Matthew le ramenait.

Les édiles et les sponsors


Après un historique de la genèse de l’UBB, né de la fusion du Stade Bordelais et du CABBG qui ont été les clubs emblématiques de l’agglomération avec pour l’un, une assise universitaire (SBUC) il y a de cela deux siècles et pour l’autre une assise populaire. Ce sont Arielle Piazza au nom d’Alain Juppé, Franck Joandet au nom du maire de Bègles et Jean-Jacques Paris au nom du Conseil Général, qui sont intervenus chacun mettant l’accent sur un point particulier pour Arielle Piazza le plaisir des bordelais pour les matchs à Chaban et la formation, Franck Joandet qui a porté le maillot du CA béglais lui est très fier de l’Union Bordo-Bègles pour la formation et pour ses capacité d’accueil. Pour Jean-Jacques Paris le rugby est un creusé d’humanisme et d’engagement : Le rugby est un sport que nous ne laisserons jamais tomber.
Ensuite les sponsors ont récompensé Matthew Clarkin : Pernod, la GMF, Heineken, Orange, Renault, Syndicat des Bordeaux, PMU, Conseil Général des Hautes-Pyrénées.

Dessin de Mika
http://mika-animations.over-blog.com - http://mika.dessin-de-presse.over-blog.com

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Chapitres : 1 - 2 - 3
Les Danseurs

Chapitres : 1 - 2 - 3
Secret de famille

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Nous suivre sur Facebook

Agenda