Bourg sur Gironde

La pop sauvage s’est éveillée à la vie à Bourg

Du côté de Bourg-sur-Gironde, dans le cadre magnifique de la citadelle de Bourg surplombant la Dordogne, le festival La Vie Sauvage s’est tenu le vendredi 15 juin. Six artistes ont défilé sur scène pendant la soirée en proposant une pop léchée, classieuse et poétique. A l’initiative de ce projet, Louis Meneuvrier, batteur du groupe bordelais Moon et originaire du petit village ancien de Haute Gironde, a choisi ce lieu par affinité mais pas seulement. Avec son ami Eugène Dupeyron, président de l’association bordelaise Dynamo dont Louis fait également parti, ils avaient envie de créer un nouveau concept autour de la musique, du patrimoine et de la viticulture.

La vieille citadelle de Bourg-sur-Gironde et sa chartreuse du XVIIe siècle ont servi de décor exceptionnel et bucolique à cette soirée avec les jardins à la française ayant pour fond la Dordogne avec à l’horizon l’Estuaire. Moon a débuté les concerts. Ce quatuor a distillé une belle pop classieuse directement inspirée du village où ils aiment composer.

François and the Atlas Mountains
photo Kevin Lavoix

Ensuite sont venus les filles d’April Shower. Lauréates du concours Fred Perry et finalistes du CQFD Inrocks en 2010, les bordelaises ont proposé une pop étrange, pétillante et acidulée. En suivant les parisiens d’Apes and Horses et leurs mélodies planantes, ainsi que François and The Atlas Mountains, groupe qui a fait parler de lui cette année en signant un contrat avec le label anglais Domino Records. Avec eux, la pop devient classieuse, indescriptible avec des chansons aux arrangements électroniques et aux rythmes africains, tout étant également une vraie poésie vibrante. Et pour finir cette belle soirée, les organisateurs ont choisi ODEI - avec Arnaud Biscay, batteur jazz et afro-funk, Maxime Hoarau, au clavier, et le producteur électro Matthys – et France Frites. Enfin entre chaque sets, carte blanche a été donnée à DJ Martial Jesus.
Pendant toute la soirée, il a été possible de se restaurer et de déguster des vins locaux. Fils de viticulteurs lui-même, Louis Meneuvrier voulait mettre en avant l’appellation du canton, les Côtes de Bourg ; il a trouvé écho auprès des jeunes vignerons du coin qui sont venus proposer leurs millésimes. Petit bonus, avec le billet d’entrée un verre de vin était offert parmi cinq crus des trois couleurs, qui ont été consommés avec modération bien entendu. Au final 450 personnes se sont déplacés pour un évènement qui devient l’an zéro d’un tout nouveau festival en Gironde. « Rendez-vous l’année prochaine pour l’édition suivante », a déjà annoncé Louis Meneuvrier. Une belle réussite !

Ecrit par Kevin Lavoix


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
Vendanges et Immortalité

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Voyage, Voyage !

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Chapitres : 1 - 2 - 3
On ne refait pas l’histoire

Nous suivre sur Facebook

Agenda