Union Bordeaux-Bègles

L’Union s’incline face au Racing Métro 18 à 7

Malgré une débauche d’énergie l’Union n’a pu ramener le point du bonus défensif qui aurait récompensé l’engagement. Malheureusement trop de fautes qui ont offert à Germain l’occasion de passer 6 pénalités et Lopez a vu la première tentée renvoyée par la barre transversale. Les parisiens se sont peu mis à la faute grâce a un pack puissant qui a fait souffrir l’Union car même à 7, ils sont arrivés a prendre le dessus en mêlée.

Raphaël Ibanez avait décidé de mettre dans le grand bain du Top 14 Jefferson Poirot, international chez les moins de 20 ans. Il a eu à faire en face à forte partie avec Ducalcon , mais il s’en est pas mal tirer. Ainsi Raphaël Ibanez avait pour cette rencontre modifié sa première ligne en titularisant Rofes au talonnage et Floréa à droite. Le problème de l’Union est globalement un petit manque de puissance du pack qui lui joue des tours dans les phases statiques car dans les phases dynamiques et à la touche elle rivalise avec presque toutes les équipes. Pendant les 20 premières minutes les Unionistes ont fait un peu plus que jeu égal avec les parisiens, mais le réalisme a encore fait défaut et c’est suite à une pénalité que ceux-ci ont ouvert le score.

Raphaël Ibanez
photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque

Du reste pendant toute la partie ils ne marqueront aucun essai car la défense bordelo-béglaise a fait de gros progrès et là ou ils auraient pris la foudre l’an passé, ils ont su préserver leur ligne, ce que n’ont pas su faire les parisiens. On peut regretter cette pénalité de 50 mètres de Lopez qui tombe sur la barre transversale et revient dans le terrain alors qu’elle aurait pu mettre les équipes a égalité. La physionomie du match en aurait elle changée, peut être car cela aurait fait douter les parisiens qui ne sont pas arriver a percer la défense girondine avec ses deux excellents ailiers et particulièrement vigilant avec une mention spéciale à Blair Connor qui a tenu Vakatawa en respect et l’a empêché de conclure à la 69ème minute. Le Bourhis a bien suppléé l’absence de Rey en délicatesse avec ses adducteurs et on ne peut que regretter que celui-ci n’ait pu conclure en plongeant a l’intérieur et non à l’extérieur. Raphaël Ibanez regrettait beaucoup la déficience de son équipe en gestes techniques qui lui aurait permis d’obtenir un meilleur résultat particulièrement la perte de ballons en touche sur lancé de l’UBB. L’état d’esprit est la quand même avec ce splendide essai de la 79ème minute ou Manu Saubusse a lancé la machine sur un turn over et ou Mailei toujours aussi présent a relayé avec un Treloar qui, après 79 minutes de jeu fringuant comme un trois quart est allé marquer, donnant beaucoup de regrets à l’équipe.

Racing Métro : 18 ( 6 pénalités : Germain 22ème, 30ème, 54ème, 64ème, 71ème, 74ème)
Union Bordeaux Bègles : 7 ( 1essai  : Treloar 79ème ; 1 transformation Lopez 80ème)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Chapitres : 1 - 2 - 3
Les Danseurs

Chapitres : 1 - 2 - 3
Secret de famille

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Nous suivre sur Facebook

Agenda