Bordeaux

Camille Lopez Oscar Midi Olympique du mois de Mai

Alors qu’il va quitter l’Union pour l’USAP, Camille Lopez a été nominé pour ses belles prestations des derniers mois avec son équipe bordelo-béglaise. C’est devant une salle comble du Théâtre Casino Barrière que la remise de l’Oscar a eu lieu des mains de Jacques Verdier, rédacteur en chef du Midi Olympique. Pour sa part Jean Abeilhou de Rencontres à XV sur France 2 a assuré le rôle de Monsieur Loyal pour cette très sympathique soirée où on a beaucoup parlé du poids du joueur.

Camille Lopez c’’est le joueur issu de Fédérale 1 (Mauléon) et qui a grandi (on pourrait ajouter maigri) à l’UBB pour devenir le jeune ouvreur aux portes de l’équipe de France qu’il est aujourd’hui.

Laurent Marti, Camille Lopez, Raphaël Ibanez et Jean Abeilhou.
photo Bordeaux Gazette - Mireille Rajoely

C’est vrai qu’arrivé en accusant 96 kilos sur la balance, Dominique Loustau y a mis bon ordre en le ramenant au poids de forme de 84 kilos car notre jeune ouvreur était un peu gourmand et il est vrai que durant cette soirée, il en aura été beaucoup question de son poids. Avant de lui remettre le trophée, Jacques Verdier a pris la parole pour souligner combien le choix des entraîneurs était audacieux et séduisant en précisant : "Je ne connais pas beaucoup d’équipes qui choisissent de continuer à jouer quand la situation devient difficile et je trouve ça formidable." Dans son éloge des choix de l’Union, il rejoint l’ensemble de la presse sportive parlée, écrite et télévisuelle qui ne cesse de dire du bien du style de jeu mis en place par l’Union qui offre du spectacle et Jacques Verdier n’en veut pour preuve que les exceptionnelles performances en terme de spectateurs. "Le succès populaire ne doit rien au hasard". Pour remettre son Oscar à Camille Lopez Jacques Verdier s’est offert une comparaison en précisant que "l’aventure de Camille est celle de l’Union. Avec un joueur sorti de nulle part ils méritent un Oscar" et c’est en compagnie de Jean Abeilhou qu’il a remis l’Oscar du Rugby à Camille Lopez. Dans sa prise de parole Laurent Marti a répété que son objectif était d’aller chercher un jour le bouclier de Brennus sans pour autant donner d’échéance car il sait qu’il faut beaucoup de patience, d’abnégation, de travail et d’intelligence pour conduire un club au plus haut de l’élite quand les moyens financiers ne sont pas forcément à la hauteur de ce qu’il pourrait être espérés. Le problème du Stade n’est toujours pas totalement réglé avec la jauge minimale de Moga à 9.000 places, il faudrait la doubler pour asseoir un volume de recette adéquat aux ambitions du club. Un petit échange verbal entre Noël Mamère et Arielle Piazza a eu lieu sur le sujet mais il n’y eut aucun débordement. L’Union bénéficiera de la délocalisation Chaban dans les mêmes termes pour la saison prochaine, en fait peut on parler de délocalisation quand il s’agit de se déplacer de cinq kilomètres car comme l’a toujours fait remarquer "Fonfon" : "on pourrait y aller à pied alors que certains traversent la frontière pour délocaliser".

Les équipiers présents de Camille Lopez et les techniciens encadrés par Laurent Marti et Jacques Verdier
photo Bordeaux Gazette - Mireille Rajoely

Pour en revenir au joueur vedette de la soirée c’est Raphaël Ibanez qui a souligné qu’il avait une force de caractère hors du commun et que c’était un travailleur, on a bien senti dans les différents propos qu’il y avait un peu d’amertume de le voir partir. Les spectateurs ont aussi eu droit à une séquence "histoire" avec l’historique des deux clubs avant à la fusion, clubs qui totalisent près de 10 titres de champion de France de Rugby à eux deux sur le siècle dernier. En ce qui concerne les cadeaux qui ont été remis à Camille Lopez par les partenaires pour cet Oscar ce sont succèdés Marc Medeville et Henri Giraudau pour le Rosé de Bordeaux, Eric Sussembeck pour Renault, Thierry Decock pour Orange, Jean-Christophe Dupeyron pour Heineken, Philippe Ravier pour la société Générale, Jean-François Etcheberry et Eric Bonneval pour la GMF et Arnaud Daan pour Pernod. Avant de passer à la photo finale avec ses coéquipiers présents Olivier Brouzet et Romain Magellan ont mis Camille sous l’éteignoir avec beaucoup d’humour et de talent après un film sous forme d’interview très cocasse. Camille Lopez n’a pas manqué de remercier tous les présents à cette petite cérémonie et l’ensemble de ses coéquipiers sans qui, il ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui.

L’interview de Camille Lopez sur le site de l’UBB

Ne manquez pas le prochain Midi Olympique qui détaillera la soirée

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Nous suivre sur Facebook

Agenda