Bordeaux

Trinh-Duc impose sa patte face à Clermont

Alors que le match piétinait, un changement malin d’Urios pour offrir deux ouvreurs à son équipe a fait basculer la rencontre au profit de l’UBB qui prend même le bonus offensif et la première place du Top 14.

Les débats avaient plutôt bien commencé pour les locaux qui ont rapidement pris l’ascendant sur une accélération de Seuténi récupérant un ballon haut d’un coup de pied de pression, voyant les adversaires arriver en ordre dispersé, il prend l’intérieur des premiers arrivants et place sa pointe de vitesse pour effacer plusieurs adversaires. Plaqué après avoir parcouru quarante mètres, il pose le ballon au sol que Lesgourgues revenu dont ne sait où reprend du bout du pied ce ballon pour lui même et le récupérant à la main, file à l’essai dans le coin gauche laissant le stade en feu pour la première émotion de la soirée. Beaucoup de commentateurs sportifs du monde du rugby s’interrogent beaucoup sur le fait que ce garçon n’a jamais eu sa chance en équipe de France car sa vitesse est un atout remarquable d’autant qu’il fait preuve de beaucoup de dextérité. Après vingt premières minutes disputées à un très haut niveau la rencontre s’est apaisée tout en laissant les locaux déclencher des grouppés-pénétrants d’école mais improductifs car enclanchés de trop loin mais réalisant des chevauchées défensives spectaculaires. La touche a encore fait un très gros travail avec un Petti déchainé qui a terriblement compliqué la tâche des sauteurs adverses. L’Argentine qui doit jouer samedi contre la France n’avait pas rappeler ses joueurs pour les protéger ce qui a laissé la possibilité aux clubs français de les utiliser.

Kaulashvili ballon en main soutenu par Douglas et Petti qui arrive en renfort

Sur ce faux rythme de seconde partie de première mi-temps les clermontois ont progressivement mis la main sur le match grace à deux pénalités de Parra. Seuténi n’est pas un grand butteur et il va manquer une pénalité à vingt mètres face aux poteaux, à l’observer il s’est trop précipité et c’est un défaut presque constant chez les joueurs d’instinct qui ont du mal à se concentrer sur les gestes techniques. Ce loupé aurait pu redonner l’avantage aux locaux mais il n’en sera rien et c’est ainsi que la mi-temps va être sifflée sur ce score de 6 à 5 en faveur des visiteurs laissant comme un murmure d’incompréhension dans les travées du stade alors que tout le monde pensait bien que l’UBB aurait du mener au score sur ce qu’elle avait montrer en première mi-temps. Il a fallu donc se contenter d’attendre la seconde mi-temps pour voir si les bordelo-béglais allaient reprendre l’avantage. Dès la quarante troisième minute Urios va opérer un changement non pas poste pour poste mais pour doter l’équipe de deux ouvreurs ou ce que l’on pourrait appeler en terminologie du rugby des antipodes, un ouvreur et un cinq huitième et à partir de là les visiteurs ont commencé à se poser la question de savoir qui était l’ouvreur car il y en avait pratiquement deux sur le terrain. Urios s’inspirerait-il du jeu pendulaire mis en place par les All-Blacks et qui avait fait leur gloire à la fin des années soixante.

Tout la détermination de Buros ballon en main

C’est donc la deuxième mi-temps qui a fourni le vainqueur de cette rencontre avec la rentrée de François Trinh-Duc qui n’a pas mis longtemps à redonner l’avantage à son équipe sur un drop distillé aux vingt cinq mètres après une percussion de Seuténi lui fournissant un ballon exploitable. On sent comme une grande respiration dans le stade qui vibre pour les bordelo-béglais mais il y a quand même une forte colonie de clermontois qui a accompagné son équipe dans ce stade rempli comme pour une demi-finale. Trinh-Duc ne va pas en rester là en ajoutant rapidement une pénalité suite au carton jaune écopé par Lavanini plus pour l’ensemble de son oeuvre que sur la faute sifflée pour son retard à se dégager de la zone plaqueur /plaquée. Avec la rentrée de Trinh-Duc et ce carton on assiste au tournant du match car les visiteurs vont être dépassé à deux reprises et à chaque fois sur une action de Trinh-Duc, d’abord sur un simulacre de coup de pied qui lance l’action qui amène l’essai de Seuténi, puis le modèle de passe au pied rasante pour Buros qui est propulsé en touche par Parra empêchant la validation de l’essai mais ce n’est que partie remise. C’est à cinq minutes de la fin que Dubié va lancer son arrière Buros qui va fixer la défense adverse pour envoyer Cordero à l’essai qui signe ainsi le bonus offensif et avec la transformation de Trinh-Duc, l’UBB l’emporte 25 à 9. L’UBB s’empare de la première place du Top 14 après la défaite du Stade Toulousain.

Maynadier s’apprête à raffuter son plaqueur

Union Bordeaux Bègles : 25 (3 essais Lesgourgues 7ème, Seuténi 58ème, Cordero 76ème, 1 pénalité Trinh-Duc 51ème, 1 drop Trinh-Duc 46ème, 2 transformations Trinh-Duc 59ème, 77ème)

ASM Clermont Auvergne : 9 (3 pénalités Parra 13ème, 23ème, 52ème)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
Secret de famille

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Nous suivre sur Facebook

Agenda