En 2022 le Helfest a été scindé en une double manifestation avec un premier week-end explosif puis un second week-end encore plus intéressant vu les artistes présents sur les différentes scènes.



Ce deuxième week-end du 23 au 26 juin 2022, était certainement le week-end le plus attendu de l’année tant les artistes qui étaient à Clisson étaient exceptionnels, à commencer par le groupe Metallica, peu habitué des festivals, et surtout très rare en France. Le groupe aux morceaux incontestables tels que Enter Sandman, Master of Puppets, Nothing Else matters, One, ont tout simplement retourné le festival avec un concert de 2 heures qui s’est terminé par un feu d’article dantesque. Une scénographie incroyable, une avancée de scène spéciale pour la venue du groupe (dont ont pu profiter les groupes qui y sont passés avant), et les auteurs James Hetfield/Kirk Hamett/Lars Ulrich/Robert Trujillo en très grande forme.

Alice Cooper

Mais Metallica n’était pas la seule sensation de ce second week-end puisque la veille ce n’est ni plus ni moins que le groupe Guns N’Roses avec l’iconique Slash et le chanteur Axel Rose qui ont interprété en chœur avec le public les morceaux comme Sweet Child o’mine, Welcome to the jungle, Paradise City, November rain, ou encore le très connu Knock’in On Heaven’s Door pour un concert de plus de 2h30, mais quand on aime, il n’y en a jamais de trop. Il est juste à regretter qu’aucun photographe n’ai eu le droit de saisir l’instant avec son appareil photo.
Autre groupe légendaire, Scorpions est venu embarquer avec lui le public de Clisson, avec les tubes qui ont fait la notoriété du groupe tels que Wind of change, send me an angel, no one like you, ou encore le fameux Still loving you. Les années passent, mais le plaisir d’être sur scène pour le groupe est intact, toujours très proche et participatif avec le public et les photographes.

Michael Monroe

Mais au dela de ces 3 groupes que l’on ne présente plus, on en oublierait presque les énormes autres têtes d’affiches qui sont venus sur les mainstages comme par exemple, Nine Inch Nails, Alice Cooper, Megadeth, Sabaton et une scènographie digne d’un terrain de guerre avec un tank, ou les groupes comme Epica, Nightwish, Eluveitie, Blue Pills qui ont démontré que les femmes aussi avaient toute leur place dans ce festival.
On pourrait titrer pour eux « les papis font de la résistance » , mais si les années défilent, rien n’arrêtent les artistes comme Michael Monroe, Steve Vai et ses solos de guitares, UFO, et Phil Campbell ancien batteur de Motorhead qui était présent avec son groupe des bastards songs.

Celkilt

Nos reporters ont enchainé les kilomètres, et les concerts pour tenter de vous apporter les plus belles images, de toutes les scènes, et de vous parler des découvertes ou belles surprises. C’est le cas de The baboon show, avec un bon rock à l’ancienne qui a tout simplement électrisé la war zone tout comme Sons of o’Flaherty et Celkilt qui ont ramené le son irlandais à Clisson.
Dans ce genre de festival, les découvertes sont souvent le matin, pour les groupes un peu moins connus, et comme le dit si bien l’adage : « il y a ceux qui y étaient, et il y a les autres »
Il y a eu aussi les imprévus comme avec le groupe Crisix qui a vu son batteur être positif au covid le jour même et qui a été remplacé tout au long du concert par les autres membres du groupe ou des batteurs d’autres groupes.

Datcha Mandala

Et enfin il y a les groupes qui ont confirmé les raisons de leurs noms dans la programmation, comme Whitesnake, Ministry, Black Label Society, Wardruna,Halloween, Bring me the horizon, sans oublier Avatar (qui sera au Rocher de Palmer en mars prochain), et Tagada Jones qui ont littéralement mis le feu sur scène avec les bidons de l’enfer.
Sur les autres scènes sous les tentes (Alter, Temple, Valley), comment ne pas parler de nos locaux, les Datcha Mandala, qui ont été appelés pour un remplacement, sur le créneau de 11h 40. Créneau difficile car tôt, et tout le public n’est pas encore sur place, mais c’est sous un chapiteau noir de monde que Nicolas, Jean-Baptiste, et Jérémy ont joué pendant 35min. Un public conquis qui a ovationné les bordelais, eux qui ont simplement vécu un deuxième rêve après leur passage au stade de France en première partie des Insus (Téléphone).

Avatar

Ils ont joué aux côtés de Heilung, Therion, Tribulation, et Kadavar, autant dire une belle reconnaissance pour ce groupe qui mérite ce qui lui arrive.
Sous les chapiteaux, le public a répondu présent et a apprécié la venue des groupes tels que Betraying the Martyrs, Wadruna, Mercyful Fate, Enslaved, Moonsorrow, ou encore Marduk.
Le festival du Hellfest est un festival hors du commun et à part où il faut absolument être, alors Bordeaux Gazette ne peut que confirmer cela et vous invite à y aller lors de cette édition 2023 pour un moment qui restera inoubliable.

Ecrit par Antoine Cousin


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2
Le Crime de la Pizzéria

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Jeanne et Gédéon

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
On ne sait jamais de qui l’on peut avoir besoin

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Et cum animo

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Nous suivre sur Facebook

Agenda