Bordeaux

La région Nouvelle Aquitaine et la SNCF main dans la main pour améliorer le réseau TER

Jeudi 31 janvier 2019, la Région Nouvelle-Aquitaine et SNCF Mobilités ont signé la nouvelle convention d’exploitation des services TER des trois ex-régions. Une convention garantissant une amélioration certaine du réseau sur une durée de 5 ans.

Diviser par deux le nombre de trains en retard
Crayon à la main et grand sourire, c’est bien déterminé qu’Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine, s’est empressé de signer avec Franck Lacroix, directeur général TER SNCF mobilités, la convention 2019-2024 d’exploitation des services TER. Celle-ci certifie des principes forts pour améliorer l’offre du TER auprès des usagers. Le premier principe vise a diviser par deux le nombre de trains en retard d’ici 2024, avec un objectif de régularité de 95%. « On a une marge de progrès considérable sur le réseau TER, mais je crois au transport ferroviaire, et ensemble on va trouver des solutions intelligentes pour fluidifier le réseau », affirme Alain Rousset. La réduction des suppressions de trains fait aussi parti des nouvelles résolutions tout comme la meilleure gestion du flux de passagers durant les heures de pointes. « L’exigence des clients s’est affirmée ces dernières années, et il est essentiel de les écouter. C’est pour cela que nous comptons développer nos services avec de nouvelles offres de qualité », indique Franck Lacroix, directeur SNCF Mobilités. Par exemple un fond « garanti voyage » va être mis en place pour l’ensemble des abonnés annuels afin qu’ils puissent être indemnisé si le service est dégradé.

TER en gare de Bordeaux

Un réseau présent sur l’ensemble du territoire
Dans cette nouvelle convention, l’objectif va être de créer plus de 8% d’offres supplémentaires soit 60 TER par jour en activité. Pour pouvoir tenir cette promesse, un dispositif de pénalisation de l’opérateur sera mis en œuvre si non respect de l’engagement. Une manière pour le réseau de s’ancrer sur le territoire. Le maintien du niveau de service a aussi été annoncé, ce qui correspond à garder le même nombre de gare et de guichet sur l’ensemble du réseau. Des objectifs audacieux, qui font suite aux bons résultats du réseau TER Nouvelle Aquitaine depuis deux ans. « Depuis 2017 la fréquentation des voyageurs sur le réseau en Nouvelle-Aquitaine a augmenté de 10% et cela n’est pas négligeable », confie Alain Rousset. « Au niveau de la satisfaction des clients nous sommes classés 2ème », ajoute Franck Lacroix. « On veut vraiment proposer aux usagers un réseau plus fiable, plus sûre et moins chère, et cela passe par de l’investissement ». Une convention dont les premières mesures devraient voir le jour à partir du 30 avril 2019.
photo : Philippe Bru, Franck Lacroix et Alain Rousset

Ecrit par Jean Rinaud


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda