Bordeaux

Courte défaite de l’UBB sur son terrain

Alors que le Racing 92 a pu profiter de son ouvreur écossais qui va rencontrer la France dans le tournoi dès ce samedi, les bordelo-béglais ont du se passer de leurs internationaux.

Certes cela ne peut pas être pris comme une excuse mais Galthié fausse un peu le championnat en retenant des joueurs car Toulouse a encaissé sa sixième défaite et l’UBB sa première défaite sur son terrain, c’est à se voir dégouter de construire une bone voire très bonne équipe. Bien sur c’est important de gagner le tournoi mais en pénalisant les clubs, c’est vraiment envoyer le bouchon un peu trop loin d’autant que tous ne sont pas à la même enseigne car en construisant avec des étrangers cela semble moins pénalisant. On ne va pas quand même verser dans un ersatz de grand remplacement mais on aimerait que la règle soit identique pour tous étrangers et français, hors ce n’est pas le cas. On aimerait aussi entendre le président de la Ligue sur ce problème. Cette victoire du Racing tient plus du coup de chance plus que d’une construction réelle de réussite élaborée et indiscutable et on aurait pu dire de même d’une victoire des locaux. Les visiteurs ont eu la chance de pouvoir aligner leurs meilleurs éléments alors que l’UBB s’est appuyé sur sa jeunesse, ce qui reste plus rassurant pour l’avenir du club que de s’appuyer sur les 39 ans d’Imhoff. Bien sur Garcia a vendangé une pénalité mais à 19 ans face à Russel, il y a un peu de quoi être dans le doute mais cela devrait bien vite s’estomper car il a su pour son temps passé à l’ouverture plutôt s’en sortir avec honneur en suppléant à l’absence de deux cadors du poste aussi bien Jalibert que Trinh-Duc.

Jolmes ballon en mains

C’est surtout devant qu’on a enregistré quelques satisfaction mais par contre Christophe Urios n’a pas été satisfait de l’entrée en mêlée de ses finisseurs de première ligne et il a fait progressivement revenir ses titulaires du départ avec Poirot et Tameifuna à la 67ème minute et Maynadier à la 70ème pour terminer le match. Sur le premier essai de Taimefuna on a vu un Jolmes omniprésent prenant la balle en touche puis relançant le ballon portée que le pilier va aller déposer dans l’en but adverse. Il est évident que match après match, Jolmes marque de son empreinte cette équipe de l’UBB. Il a confessé qu’il avait perdu 25 kilo par rapport à l’époque ou il n’avançait pas mais maintenant bien accompagné et bien encadré le joueur tient toutes ses promesses en montrant un dynamisme exceptionnel et une présence en touche très efficace. Globalement l’UBB a dominé l’ensemble de la première mi-temps sans pour autant pouvoir tuer le match en gâchant des occasions sur des maladresses signant un manque de concentration et une certaine fébrilité. En seconde mi-temps on a vu un Garcia moins impressionné et prenant confiance pour passer deux pénalités alors qu’il avait vendangé une occasion facile en première mi-temps mais une première titularisation à Chaban cela peut être déstabilisant, vraiment dommage car ce sont peut être les points qui manquent pour afficher le nul mais on ne peut pas lui en tenir rigueur.

Marais en troisième ligne de poids

Maintenant il reste à préparer le choc des mutilés du Top 14, Toulouse décimé par le Tournoi des Six nations et un Bordeaux plus mutilé par les blessures mais aussi par le Tournoi à un degré moindre que Toulouse. On s’achemine donc vers ce qu’on pourrait appeler aussi "le choc des réservoirs" et difficile de dire qui est le mieux placé. Il risque de manquer pour les Toulousains, au moins deux joueurs qui étaient sur la pelouse samedi. Pour Urios comme pour Mola la vie est particulièrement complexe ces derniers temps et cela va continuer. Lors du tournoi des V nations il n’y avait que quatre journées confisquées au détriment du championnat de l’époque mais aujourd’hui après cette disette de journées disponibles on parle de créer de nouvelles compétitions internationales dans un seul but mercantile au détriment de la santé des joueurs. Urios aura pu constater sur qui il va vraiment pouvoir compter pour cet affrontement d’Ernest Wallon de dimanche soir et les ajustements nécessaire pour défendre crânement sa place de leader, place qu’il avait barboter à cet adversaire qui depuis et on peut le regretter sombre dans les profondeurs du classement mais attention à ceux qui vont le rencontrer après le tournoi.

Union Bordeaux Bègles : 13 (1 essai Tameifuna 19ème ; 2 pénalités Garcia 47ème, 57ème ; 1 transformation Garcia 20ème)
Racing 92 : 16 (1 essai Imhoff 52ème, 3 pénalités Machenaud 3ème, 8ème, Volavola 80ème, 1 transformation Russell 53ème)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Chapitres : 1 - 2 - 3
Les Danseurs

Chapitres : 1 - 2 - 3
Secret de famille

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Nous suivre sur Facebook

Agenda