Bordeaux

Le temps des galettes républicaines

C’est une tradition chez les socialistes que ces galettes républicaines qui se substituent aux vœux en bonne forme. C’est Matthieu Rouveyre qui a ouvert le feu dès mercredi soir, suivi par Michèle Delaunay vendredi et Jacques Respaud samedi. Qu’on se rassure le militant ou le sympathisant socialiste ne se nourrit pas que de galette des rois, car pour ces tenants de la république ce serait curieux ! En attendant un fort sympathique hommage a été rendu salle Son-Tay à Valmont Fillon inoxydable militant malgré son âge, à qui Jacques Respaud a remis la médaille du Conseil Général.

Ces galettes sont souvent, l’objet de retrouvailles entre militants et sympathisants qui donnent aussi l’occasion de côtoyer des élus que les uns et les autres n’ont pas souvent l’occasion de croiser.

Sandrine Doucet pendant son discours au Grand Parc
photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque

C’est ainsi qu’Alain Anziani et Vincent Feltesse on honoré de leur présence la galette de Michèle Delaunay à la mairie annexe du Grand Parc, ainsi que Matthieu Rouveyre, Emmanuelle Ajon Jacques Respaud et Daniel Jault qui ainsi sont venus à la rencontre de populations qu’ils fréquentent assez peu, mais deux avaient pour justification leur mandat municipal. A l’occasion de cette soirée Sandrine Doucet a prononcer son premier discours de candidate car c’est elle qui a été investie par le PS pour affronter Chantal Bourragué sur la première circonscription de la Gironde. Vincent Feltesse a pris la parole pour évoquer l’action de rénovation du Grand Parc qui va être entreprise très prochainement car cette cité construite en 1959 a effectivement besoin d’un "coup de jeune" a tous les niveaux. Michèle Delauney a rajouté que la caractéristique de cette cité est qu’aucun logement n’a de vis à vis. Bien sur Alain Anziani avait pris la parole au paravent pour fustiger l’action du gouvernement et se féliciter du basculement du Sénat.

Jacques Respaud à la salle Son Tay
photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque

Le samedi soir c’est Salle Son Tay que Jacques Respaud a convié sympathisants et militants à la galette de Bordeaux Sud et si la salle était un peu moins pleine que d’habitude, c’est parce que des militants avaient décidé de se coucher tôt pour pouvoir prendre le bus organisé pour aller au Bourget dont le départ était fixé à 2heures du matin le Dimanche matin. Alain Anziani toujours très fier de pouvoir parler du Sénat était là et si Vincent Feltesse manquait à l’appel ce qui vu ses responsabilités auprès de François Hollande était prévisible il y avait par contre l’ensemble des conseillers municipaux du groupe socialiste présent. Philippe Dorthe aussi présent mais il n’avait pas pris la navette fluviale, ce qui serait très commode pour joindre le quartier de la Gare depuis Bacalan aux heures de pointe ou via les quais il faut 1h 30mn minimum et on comprend que les élus de tout bord se mobilisent sur le problème de la mobilité. Il y avait aussi Naïma Charaï et bien sur Daniel Jault et Sandrine Doucet. Au cours de cette soirée Jean-François Nallet a présenté l’hommage rendu à Valmont Fillon pour sa longue carrière de militant (48 ans exactement) dans les rangs du Parti Socialiste et il a rendu public l’anecdote suivante : Valmont Fillon a joué de la batterie dans sa jeunesse et c’est sur sa batterie que Bernard Lubat a fait ses premières armes.

Prochaine Galette : Salle du Point du jour à Bacalan le 26 janvier à 18h 15

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
Secret de famille

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Nous suivre sur Facebook

Agenda