Union Bordeaux-Bègles

L’Union reprise par ses démons se suicide à Aimé Giral

A la soixante douzième minute l’Union avait le gain du match, certes par seulement un petit point d’avance mais en jouant tactique tout était possible. Encore une fois l’Union a été reprise par ses démons et là où il aurait fallu conserver le ballon et jouer dans un petit périmètre avec réalisme en évitant de rendre le ballon à l’adversaire c’est tout le contraire qui s’est passé. Talebula avait sauvé le match, le collectif l’a perdu et l’Union est en zone rouge.

"Le jeu je m’en fous, ce qui compte c’est de gagner" Les Unionistes aurait du se souvenir de cette phrase de Marc Delpoux qu’il prononçait régulièrement l’an passé en faisant preuve de réalisme et c’est vrai que l’an passé cela avait porté fruits. La première mi-temps s’est passé sans casse puisque aux 3 pénalités de Mélé ont répondu les 3 de Sanchez alors que Mr Jérôme Garcès a fait preuve de peu de mansuétude pour les visiteurs mais à la mi-temps tout était possible. Bien sur en première mi-temps l’Union a bénéficié de l’appui du vent mais n’a pas vraiment su le mettre à profit alors que l’alignement bordelo-béglais faisait une grosse moisson en touche par l’intermédiaire de Purll et de Treloar. Tous les lancements de jeu était enrayé soit par la défense perpignanaise, soit par des fautes de mains. De son côté Perpignan avec les charges meurtrières de frères Taofifenua a obligé les unionistes a une défense acharnée pour bloquer les mouvements usapistes et cette dernière qui même si elle a plié, n’a pas rompu permettant le partage des points à la mi-temps
Au retour des vestiaires l’Union ne bénéficie plus de l’appui du vent et les locaux plus rodé aux caprices de la tramontane se montre un peu plus entreprenant mais la encore la défense des bordelo-béglais tient le coup et c’est au ras de la mêlée avec le travail des avants et des ballons grattés sur les rucks que l’Union s’en sort allant même jusqu’à déstabiliser la mêlée adverse et seul Mélé au pied parvient avec l’aide du vent a donné l’avantage à son équipe qui ne va mener que de 15 à 9 malgré le carton jaune d’Avéi, l’Union reste "dans les clous" du bonus défensif. C’est à la 70ème minute que Talebula alors que l’USAP met la pression sur les visiteurs que ce dernier récupère la "gonfle" dans ses 22 et sur un magnifique exploit personnel va aplatir dans le coin gauche du camp des perpignanais, Camille Lopez passant la transformation l’Union mène d’un petit point et la poignée de supporteurs ayant fait le déplacement exulte. L’Union ne va pas savoir conserver son avantage et encaisse une pénalité de Mélé, à ce moment Marc Delpoux fait signe de ses bras "c’est fini, on ne joue plus" mais l’Union veut jouer, l’Union se met à la faute par son attitude suicidaire et maintenant elle a un gros orteil en Pro D2 car en attendant Agen reprend l’avantage.

USAP : 26 (1essai Hume 80ème ; 7 pénalités Mélé 5ème, 12ème, 19ème, 51ème, 67ème, 74ème, 77ème)
Union Bordeaux Bègles : 16 (1 essai Talebula 70ème ; 3 pénalités Sanchez 14ème, 36ème, 39ème ; 1 transformation Lopez 71ème)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Et cum animo

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Chapitres : 1 - 2 - 3
Les Danseurs

Chapitres : 1 - 2 - 3
Secret de famille

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Nous suivre sur Facebook

Agenda