Bordeaux

À Mi-Chemin, un restaurant avec le goût et l’ambiance de l’Italie

La cuisine italienne ne se limite pas aux seules pizzas. Si vous voulez la découvrir dans son authenticité et sa richesse, n’hésitez pas à aller place Marie Brizard, officiellement rue Fondaudège. Là dans un décor tout simple de bistrot deux amis d’origine italienne sauront vous faire découvrir des goûts et une atmosphère venus d’au-delà des Alpes.

Si tous les chemins mènent à Rome, ceux qui ont conduit Michel Felici et Ange Ziino à Bordeaux ne sont pas simples. Le premier, originaire d’Ombrie, est né à Villerupt (Meurthe-et-Moselle) un bastion italien en Lorraine. Après des études hôtelières à Strasbourg et différents emplois dans la restauration (cuisinier, directeur de salle etc.), il s’est retrouvé au Luxembourg. Rien d’étonnant, Villerupt étant pratiquement limitrophe du grand duché. Pour le second, le chemin a été encore plus long. D’une famille sicilienne (de Catane) il est né à Tunis et a transité par la Corse et Marseille. Méditerranéen pur jus, il a découvert le grand-duché, non pas en apportant des valises de billets mais en rendant visite à son frère qui s’y est établi.
 Michel Felici aux fourneaux et Ange Ziino au service
Italiens d’origine et travaillant tous deux dans la restauration, ils ont sympathisé dès qu’ils se sont rencontrés grâce à des connaissances communes. Ils se sont tellement bien entendus qu’ils ont forgé le projet de monter un restaurant. Toutefois, plusieurs années ont été nécessaires pour passer du rêve à la réalité. Venu à Bordeaux dans les années 2000 pour se rapprocher de son fils, Alexandre, Michel invite son ami à le rejoindre. Ils trouvent le local place Marie Brizard, l’aménagent et le baptisent. C’aurait pu être « Au Michel Ange ». Ce sera À Mi-Chemin, entre la Barrière du Médoc et le Centre-Ville bien sûr, mais aussi pour évoquer le chemin parcouru par les deux amis.
L'intérieur du bistrot
Pas de demi-mesure en revanche pour le choix de la cuisine. De l’authentique cuisine familiale traditionnelle de la péninsule. Des tortellis aux épinards, que l’ami Ballarin trouve à juste titre « fondants et goûteux » (guide des restaurants de Bordeaux à Bilbao aux éditions Sud Ouest) au tiramisu, on et pas à mi-chemin, on est bien en Italie. Et dans l’Italie authentique où la cuisine suit le rythme des saisons. La carte change en permanence, avec pour la rentrée : des tortellini aux petits pois, fromages et menthe ; un effiloché d’agneau ; un bouillon de cappelletti (littéralement « petits chapeaux » farcis de poulet, mortadelle, veau et porc hachés ; et bien sûrs les pâtes aux cèpes, qui remplacent les asperges rôties du printemps, et qu’attendent tous les habitués du restaurant.
Michel et son fils
Car À Mi Chemin est aussi un rendez-vous d’amis. Si la cuisine est le domaine de Michel, qui y excelle, la salle (et la terrasse)est le fief d’Ange. Celui-ci n’a pas son pareil pour créer une ambiance chaleureuse et déclencher de vraies discussions entre les tables, même si les clients se rencontrent pour la première fois.
S’ils ne se prennent pas la tête et ne donnent pas dans le « cavaillon », contrairement à certains chefs ou restaurateurs, Michel et Ange savent faire passer leur passion pour leur métier. A commencer en famille, puisque le petit Alexandre adore venir mettre la main à la pâte pour aider son père. La relève est assurée.
À Mi Chemin
203 rue Fondaudège
Ouvert midi et soir du lundi au vendredi et le samedi midi
09 53 91 73 79

Ecrit par Antoine Lebegue


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda