Rugby

Un match qui n’a valu que par son intensité avec des Boks qui n’ont rien montré dans cette finale du bide français de la Coupe du Monde 2O23 où les fans zone ont tiré le rideau avant la fin de Nice à Bordeaux.



Les Bocks ont eu la chance de voir les néozélandais perdre leur capitaine sur une faute qui lui a valu un carton jaune bunké qui est passé au rouge privant cette équipe d’une carte maitresse. Le jeu demande faute mais cette exclusion a faussé le match car les néozélandais se sont inclinés à quatorze ce qui ne valorise pas le résultat des Boks qui n’ont rien montré alors que les néozélandais malgré les conditions météo ont envoyé du jeu et ce sont montrés héroïques. Ce rugby sud africain est désespérant et n’a pas valeur d’exemple probant car il suffit de s’équiper de huit bulldozers et un cannonier pour envisager d’être champion du monde, c’est bien triste. Suspense garanti durant cet affrontement mais absence de jeu, le spectacle n’était pas au rendez-vous et c’est à l’antithèse de ce sport spectacle que souhaite le public auquel on a eu droit. Si officiellement l’Afrique du Sud et le gagnant officiel, le gagnant moral de cette Coupe du Mondre reste les All-blacks qui ont assuré le spectacle et heureusement qu’ils étaient là car aussi bien en quart, qu’en demi et qu’en finale ce sont les adversaires des Boks qui ont assuré le spectacle. Si on y regarde bien ce sont les Blacks qui ont marqué un essai validé alors qu’ils en ont eu un autre non validé lors de cette finale alors qu"en face que du pied. Seule la victoire est belle mais en ce 28 octobre, elle est triste car le rugby n’y a rien gagné et ce n’est pas ce rugby Sud Africain qui va remplir les stades si ce n’est pour le suspense mais pas forcément pour le spectacle.

Poirot capitaine à Ernest Wallon pour conduire l’UBB en reprise du Top 14

Il faut maintenant revenir aux affaires courantes avec un rugby français qui va tenir en haleine le public durant toute cette journée du lendemain de cette finale et ce de quatorze heure à vingt trois heures en commençant par un Aviron Bayonnais vs Stade Français dès quatorze heures jusqu’à un Stade Toulousain vs UBB à vingt et une heures et c’est ce Stade Toulousain face à l’UBB qui est l’affiche de cette quatrième journée de Top 14 et cela intéresse particulièrement les bordelais(es) car c’est le vrai départ de cette nouvelle saison que tout le monde souhaite fertile en événements positifs. Pour relancer ce Top 14, c’est Jefferson Poirot qui conduira la phalange bordelo-béglaise en tant que Capitaine à Ernest Wallon et on va découvrir le deuxième ligne Tongien Coleman qui rentre du tournoi mondial et surtout Tatafou en troisième ligne centre qui vient à peine d’arriver.du Japon. Il y aura un duel intéressant au centre entre les deux partenaires en équipe de France moins de vingt, championne du Monde entre Depoortere et Costes. Il y aura aussi un petit jeu de chaises musicales à l’UBB entre Buros et Ducuing et c’est ainsi qu’on retrouvera :
XV titulaires : 1-Poirot (C), 2-Maynadier, 3-Sadie, 4-Douglas, 5-Coleman, 6-Bochaton, 7-Diaby, 8-Tatafu, 9-Abadie, 10-Garcia, 11-Uberti, 12-Tapuai, 13-Depoorter, 14-Buros, 15-Ducuing.
Finisseurs : 16-Lamothe, 17-Kaulashvili, 18-Cazeaux, 19-Samu, 20-Gazzotti, 21-Nanette, 22-Holmes, 23-Falatea
Stade Toulousain vs Union Bordeaux Bègles
Stade Ernest Wallon 21 h 05
Toulouse le 29 octobre

Canal+
ARL 96.2, France Bleu Gironde 100.1,Sud Radio 106.0 (Multiplex de quatorze à vingt trois heures)
Vos écrans préférés : Casey’s Pub, Chez le Pépère, The Connemara Irish Pub

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Jeanne et Gédéon

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
On ne sait jamais de qui l’on peut avoir besoin

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Et cum animo

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Chapitres : 1 - 2 - 3
Les Danseurs

Nous suivre sur Facebook

Agenda