Union Bordeaux-Bègles

Troisième déplacement consécutif pour l’UBB

Pour se faire une idée précise de l’état de l’équipe en ce moment avec les nombreuses absences il faudra attendre le bilan de ce bloc de déplacements et pour l’instant l’UBB pointe à la neuvième place avec 19 points.

Montpellier comme le Stade Français est aussi une équipe en recherche de points, mais ne le sont-elles pas toutes en commençant par l’UBB qui aujourd’hui, compte tenu de ses résultats de l’an passé est l’équipe attendue sur tous les terrains de l’hexagone. Donc pour Christophe Urios un déplacement long et difficile l’attend encore, mais il n’est pas surpris d’être attendu par contre il a trouvé que son équipe n’a pas été bonne à Paris et du coup "on a les boules on voulait gagner à Paris, on n’a pas su le faire et on est déçu de ça". A l’extérieur l’UBB est confronté à beaucoup de jeu au pied et ce n’est pas son style de jeu mais elle doit s’accoutumer car elle va souvent se heurter à ce genre de jeu. Peut être pas à Montpellier qui est une équipe plutôt joueuse, enfin c’est le style que cherche à lui donner Garbajosa mais il a d’excellents joueurs au pied et difficile de savoir le jeu que va vouloir pratiquer Montpellier pour cette rencontre. "Ce n’est pas parce qu’on joue au pied que l’on ne sait pas jouer au rugby", c’est une forme de jeu précise le manager qui compte bien que ses joueurs s’adaptent quand c’est nécessaire, quand l’adversaire impose son rythme car tout commence devant. A Paris, il y a eu du déchet devant et si on est improductif sur les rucks, c’est qu’on est mal organisé sur le terrain. Le calendrier est extrêmement dur sur cette première partie a concédé Urios avec le match à Pau qui aurait du être mieux fini. "On ne se déplace pas pour montrer qu’on sait bien jouer au rugby. On gagne à Castres parce qu’on est costaud". Le Top 14 est un championnat long, difficile et il précise "c’est un marathon".

Lucu

Avec huit joueurs absents et la blessure de Jeoffrey Cros qui lui, va passer l’année à se soigner et suivre une rééducation, ce que Christophe Urios regrette pour lui car c’est très dur mais il pense qu’au décours de cette épreuve il va murir. Pour sa part Montpellier récupère ses internationaux et le staff de l’UBB a composé une équipe sérieuse tout en se permettant de mettre Higginbotham et Roumat au repos. Il va y avoir un match dans le match entre Haouas et Poirot en première ligne et une charnière avec Seuténi et Lucu a été mise en place pour cette confrontation et ce dernier en conférence de presse a rappelé qu’il aimerait bien terminer cette série de déplacement avec à minima un petit quelque chose voire un petit peu plus ce qui valoriserait cette série. Le retour de Ducuing pousse Buros à l’aile, Lam tient à nouveau sa place à gauche, en espérant qu’il va continuer sur sa lancée et au centre pas de changement, selon les propos d’Urios les joueurs de l’UBB ne vont pas au GGL Stadium pour faire du rugby romantique et le choc s’annonce rude.
XV titulaire : 1-Poirot (C), 2-Lamothe, 3-Cobilas, 4-Douglas, 5-Marai, 6-Diaby, 7-Amosa, 8-Tauleigne, 9-Lucu, 10-Seuteni, 1-Lam, 12-Lamerat, 13-Dubié, 14-Buros, 15-Ducuing.
Sur le banc : 16-Dweba, 17-Paiva, 18-Flanquart, 19-Kitwanga, 20-Gimbert, 21-Botica, 22-Uberti, 23-Tameifuna.
Montpellier Herault Rugby vs Union Bordeaux Bègles
Stade GGL Stadium à 18 h15

Montpellier
le 28 novembre 2018
Rugby+
ARL, France Bleu Gironde

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Nous suivre sur Facebook

Agenda