Bordeaux

« Secrets de bijoux » l’expo qui fait briller l’Espace St-Rémi

Après une première étape à Lyon sous le thème de la couleur, l’exposition itinérante « Secrets de bijoux » se dévoile à Bordeaux. Jusqu’au 16 octobre, c’est à l’espace Saint-Rémi que quelques trente-six vitrines révèlent les plus belles créations d’artisans joailliers.

Construites pour l’occasion, ces dernières, aux formes contemporaines, accueillent en leur sein entre deux-cents et trois-cents pièces d’exception. «  L’objectif est de montrer qu’il existe toutes sortes de bijoux précieux. Nous souhaitons initier le grand public au bijou et lui dévoiler les coulisses de cet univers. On a tendance à penser que le bijou se doit d’être cher, que l’or est forcément jaune et le diamant blanc. Il y a une certaine méconnaissance sur l’art de la joaillerie et nous avons voulu recontextualiser en expliquant comment les créateurs trouvent l’inspiration, quels procédés sont employés lors de la fabrication des pièces… Des coulisses de la création jusqu’au porté. » explique Didier Roux, président de FRANCECLAT, à l’origine de l’exposition. Ce comité professionnel de développement économique de l’horlogerie, de la bijouterie, de la joaillerie, de l’orfèvrerie et des arts de la table est créé dans les années 1960. Mettant en œuvre des actions collectives (statistiques…) au service de professionnels, il compte aujourd’hui 23 000 acteurs fédérés tout confondu, dont 12 000 bijouteries.

Un décor à la hauteur des bijoux

Si la joaillerie orne les corps des Hommes depuis des millénaires, le bijou ne cesse de se réinventer. Instigateur de mode mais aussi instrument culturel, cet accessoire devient outil du rêve. Avec l’émergence des piercings ou des bijoux de pieds mais aussi de pièces d’art que l’on pose sur un meuble et que duquel on se vêt en sortant, la joaillerie s’adapte à l’époque et à la personne qui le porte. « Il existe maintenant des bijoux de dos, des pièces exceptionnelles créées pour une personnalité et des pièces d’art qu’il est difficile de porter mais le bijou sait se suffire à lui-même. Quand on admire une pièce, on ne pense pas à une marque car on ne la connait souvent pas, c’est au créateur que l’on pense. Il était important de montrer comment née une pièce, d’où part l’artisan lors de la création, ces coulisses auxquelles le grand public n’a pas accès et qu’il oublie parfois. Nous voulons parler de toutes ces créations, du Manège à bijoux à la place Vendôme, de la pièce de fantaisie au solitaire. Car derrière chaque création il y a une histoire et un artisan qui lui a fait prendre vie. » détaille Didier Roux.

146 Bague "Circé" en or jaune 750%, rubellites, saphirs jaunes et diamants MATHON PARIS
147 Collier "Sarment" en or jaune mat 750%, 72 saphirs (6 carats) et 500 diamants BAUSSET-GAULEJAC

Pendentifs, bracelets, manchettes, or, pierres précieuses ou encore cuir et acier… Quelques quatre-vingts artisans, créateurs et fabricants se sont réunis pour constituer une collection exceptionnelle et l’Espace Saint-Rémi, lieu historique, se révèle l’écrin parfait pour ces beautés enchanteresses auxquelles l’art de la joaillerie donne naissance. Pour la première fois, des hologrammes s’invitent au sein de l’exposition et permettent aux visiteurs d’appréhender le bijou autrement. Depuis quelques temps déjà associée au processus de fabrication (impression 3D de bijoux en or par exemple), il était tout naturel de laisser une part à la nouvelle technologie. Et à l’histoire et à la technique du bijou se mêle une approche ludique dans le but de faire briller les yeux des adultes comme des plus jeunes. C’est alors que, grâce à un miroir connecté, les visiteurs peuvent se parer de bijoux somptueux comme une tiare de la Reine d’Angleterre, ou encore s’adonner à une chasse au trésor numérique et participer à un atelier de personnalisation d’un écrin.

Simulation du travail d’un bijoutier à la cheville avec présentation des instruments

Pourquoi met-on un pied à terre pour offrir une bague de fiançailles ? Pourquoi porte-t-on l’alliance à l’annulaire ? Suivre la naissance d’une pièce de créateur, assister au processus de fabrication traditionnelle, décrypter les codes et les rituels associés au bijou… Autant de questionnement sur lesquels la féérique exposition « Secrets de bijoux » promet de faire la lumière, qui, comme chacun le sait, est l’âme du diamant.
Entrée gratuite tous les jours de 11h à 19h jusqu’au 16 octobre à l’Espace Saint-Rémi.

Ecrit par Sabine Taverdet


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda