Bordeaux

Paul Daniel et l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine à l’Auditorium de Bordeaux

Du jeudi 19, au dimanche 22 décembre s’est tenu à l’auditorium de Bordeaux, l’immanquable concert de Noël Radio classique dirigé par Paul Daniel avec l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine (ONBA).

Pour les amateurs de musique classique, c’était un événement à ne pas manquer pour cette édition 2019 où il a été produit pendant quatre soirées. Le traditionnel concert de Noël Radio Classique nous a encore une fois de plus emporté dans un voyage sensationnel et éblouissant. Pour clôturer cette fin d’année en beauté, Paul Daniel, Directeur musical et Chef de l’ONBA depuis 2013, a concocté une sélection musicale très variée et envoûtante. Cette année, il a mis à l’honneur la diversité du répertoire musical des Johann Strauss père et de son prolifique fils avec Elektrophor, Baron Tzigane, Frülingsstimmen et Vergnügungszug pour le tableau 1 et Carnaval de Dvorack pour l’ouverture en y ajoutant quelques ingrédients dans les tableaux 2 et 3 venant d’autres horizons pour surprendre le public. C’est ainsi que l’assistance a eu droit à des œuvres de R. Dumas avec Interlude de Pan, In the Wee small hours de B. Hilliard & D. Mann arrangé par J. Rathbone, Huapango de J.P. Moncayo, White Christmas d’ Irving Berlin et Straussiana de E.W. Korngold pour clore le tableau 2. En ce qui concerne le tableau 3 le public a eu droit à Chemin de Fer de T. Perrine puis Meine Lippen, sie küssen so heiss de F. Lehar avec la voix de Caroline Jestaedt et pour terminer le morceau sûrement le plus connu de Johann Srauss inoxydable Danube bleu

Christian Morin micro en main, Paul Daniel et Caroline Jestaedt

Ce concert symphonique, nous a donc emmené vers une excursion musicale étoilée. De Vienne, aux Amérique, Paul Daniel avec l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine nous a donc réservé bien des surprises dans le programme comme on le découvre à sa lecture. Parmi celles-ci, une ouverture explosive avec Carnaval d’Anthonin Dvorak, puis une valse rythmée signé Johann Strauss, la célèbre polka-schnell Elektrophor. Plus connu comme le second hymne national mexicain venant tout droit de la tradition huaxtèques, Huapango de José Pablo Moncayo a redonné toutes ses couleurs et lettre de noblesse à cette fantastique soirée. Danube Bleu de Johann Strauss a été le point d’orgue, mais aussi le point de chute de ce concert très couru du public Bordelais. Le temps fort de ce concert a été la prestation remarquée de Caroline Jestaedt, soprano franco-allemande qui a subjugué le public avec sa voix exceptionnelle. L’interprétation captivante de Matthieu Arama, violoniste de renom a fini par mettre la barre bien haut, illustrant ainsi cette soirée dans la mémoire des mélomanes bordelais. Avec les explications millimétrées de Christian Morin qui anime sur Radio classique du lundi au vendredi "Tous classique" de 9 h 30 à midi après Franck Ferrand raconte, a su apporter de la bonne humeur tout au long de l’événement, la soirée s’est donc terminée sur une brillant final.

Christian Morin et Paul Daniel avant le concert face à la presse

Rendez-vous le 31 décembre à 20 heures sur les fréquences de Radio Classique, pour tous les mélomanes qui n’ont pas eu la chance d’assister en live à ce concert.
Pour la Gironde : Arcachon-107.1 et Bordeaux-92.2


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1
Cordélia et son fantôme

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Brunissande et Esclarmonde

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Vendanges et Immortalité

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Voyage, Voyage !

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Nous suivre sur Facebook

Agenda