Union Bordeaux-Bègles

Pau se devait de gagner et l’arbitre l’a bien aidé

Un arbitrage lamentable a pourri cette rencontre qui se solde par un échec pour l’UBB, mais cela ne veut pas dire qu’avec un arbitrage correct l’UBB aurait gagné mais la prestation de Mr Brousset laisse planer le doute.

Le démarrage en fanfare de l’UBB qui embraye pied au plancher et envoie Roumat à l’essai en moins de 30 seconde, laissait présager le pire pour les palois mais on serait tenter de dire qu’au bout de dix minutes l’arbitre y a mis bon ordre en amputant l’Union d’un de ses meilleurs atouts et si on avait mauvais esprit on pourrait dire qu’en cela il ne s’était pas trompé de cible pour diminuer les visiteurs. Autant le carton de Diaby était justifié à Castres autant celui sur Gorgadze est dur à avaler, car ayant reçu des consignes de sévérité pour les gestes dangereux, ce que l’on comprend, si on reprend l’intégralité du match les palois ne se sont pas privés de quelques gestes qui valaient au moins autant. On comprend la sévérité mais alors il faut être sévère avec tout le monde car l’arbitrage fourni est tout juste digne des séries inférieures sans pour autant vouloir leur manquer de respect. Ce qu’il y a de terrible dans ce genre d’arbitrage, c’est que les joueurs peuvent "dégoupiller" mais heureusement on n’en n’est pas arriver là et Pau a saisi l’occasion de se refaire une santé sur le plan comptable qui en avait bien besoin.

Roumat Cobilas, Pélissié et Poirot

En ce qui concerne le match, on peut dire qu’il n’a pas eu le même visage qu’à Castres, la sortie d’un troisième ligne centre est très préjudiciable car il stabilise la mêlée et son absence crée un vide réel. La première mi-temps a malgré tout était à l’avantage de l’UBB qui a atteint la mi-temps avec un petit point d’avance sur le score de 13 à 12. C’est la seconde mi-temps qui a été lourde de conséquences car à quinze contre quatorze les palois ont décidé de faire courir les bordelo-béglais qui se sont épuisés en défense sous les coups de boutoir de Mowen et de l’ensemble des palois déchaînés par l’opportunité qui leur est offerte de pouvoir réaliser une victoire à 5 points qui leur tend les bras d’autant qu’à la 51ème minute rien n’est joué car les visiteurs ne sont qu’à trois points (19/16). C’est le carton jaune dont va écoper Poirot à la 59ème minutes qui va ouvrir les vannes et permettre au palois d’empoiler les essais face à une équipe qui ne compte plus que treize unités qui ne sait plus trop où donner de la défense et l’effet immédiat étant d’encaisser deux essais supplémentaire durant cette période. Suite à cette défaite l’UBB se retrouve hors du Top 6, juste à la septième place et Serin a augmenté son capital.

Section Paloise Béarn Pyrénées 40 (6 essais Lespiaucq-Brettes 11ème, Adriaanse 23ème, Votu 44ème, Lespiaucq-Brettes 60ème, Mackintosh 68ème, Mowen 68ème ; 5 transformations Slade 23ème, 45ème, 60ème, 68ème, 79ème)

Union Bordeaux Bègles 23 ( 2 essais Roumat 1ère, Connor 80+1ème ; 3 pénalités Serin 14ème, 40ème, 50ème ; 2 transformations Serin 2ème, Méret 80+2ème)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda