Mérignac

Mérignac Handball : Un final en apothéose

Le Mérignac handball devient champion de France de la deuxième division féminine pour la seconde fois et évoluera l’an prochain dans l’élite du handball féminin.

En battant l’équipe de Stella saint Maur les foudroyantes ont maîtrisé leur destin et se sont offert un titre qui a fait chaviré toute une salle dès le coup de sifflet final. Il fallait les voir ces supporters en liesse compressés dans une salle Coubertin soudain bien trop petite envahir le terrain en fin de partie et venir à la rencontre des joueuses elles mêmes ivres de bonheur pour célébrer à l’unisson ce magnifique épilogue. Signe des temps les smartphones tendus à bout de bras venaient immortaliser les scènes indescriptibles de bonheur qui resteront gravées dans les mémoires artificielles mais surtout dans toutes ces têtes radieuses heureuses de partager cette soirée étoilée. Il fallait donc battre l’adversaire du soir et surtout ne pas compter sur une défaite de Celles sur Belle concurrente directe à l’accession en D1F qui comme les mérignacaises venaient de réaliser un parcours final parfait avec huit victoires en autant de matchs.

Une nouvelle fois les filles de Raphaël Benedetto n’auront pas tremblé en cette soirée finale tout juste titillées par l’équipe du val de Marne à quinze minutes de la fin par un rapproché au score à deux buts qu’un coup de collier des deux Audrey (Bruneau et Deroin) aura balayé avec cette autorité que l’équipe aura affiché dans ces moments de la saison où tout peut basculer. Mais les vertus collectives et individuelles retrouvées à chaque fois que nécessaire auront permis aux foudroyantes de garder le contrôle et d’être maîtresses de leur destin. Autant le titre de l’an passé l’avait été dans la continuité et une certaine harmonie celui ci l’aura été dans la complexité, le vie d’un groupe aussi uni soit il n’a pas toujours le cours d’un fleuve tranquille ! mais voila sans doute l’une des recettes des plus beaux succès. Chaque fille de l’effectif qui aura eu la confiance du coach aura apporté sa contribution au cours de la saison à l’image de Laure Bulucua peu utilisée cette année mais transcendée pour sa dernière à Coubertin.

S’il on devait ressortir quelques individualités marquantes comment ne pas citer Audrey Deroin décisive en meilleure marqueuse du championnat où encore Amandine Balzinc en gardienne du temple. On pense aussi à Nelly Carla Alberto toujours présente dans les moments importants et aux plus jeunes Typhaine Olivar symbole parfait de l’état d’esprit de cette équipe où encore Victoire Nicolas en turbulent couteau suisse. A peine les flonflons de la fête éteints le club a fait ses premières annonces de transferts pour la saison prochaine Philippe Carrara viendra remplacer Raphael Benedetto au poste d’entraîneur, deux joueuses en provenance de Toulon ont déjà donné leur accord et d’autres sont en attente. Il faut en effet renforcer les lignes quand on sait l’exigence et le niveau de la LFH. On salive déjà à l’idée de voir Metz, Brest et consorts venir à Coubertin ( où ailleurs ?) mais ceci sera une autre histoire !

Ecrit par Daniel Vaquero

Photographe de sport indépendant sur la région Nouvelle Aquitaine je collabore avec Bordeaux Gazette depuis deux ans avec la diffusion de clichés et rédaction d’articles sur mes sports de prédilection ( Rugby, surf et Handball notamment).
Mon activité principale dans le domaine photo est la cession de droits de photos de sport pour diffuseurs ( clubs, collectivités,médias...)


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda