Marmande

Lomepal, Skrillex, Phoenix font sauter Garorock pour le 2ème jour .

Et quoi de mieux qu’une journée sous le soleil pour vivre parfaitement, la seconde journée de la 27ème édition du festival lot-et-garonnais. Il n’y avait qu’à voir les sourires sur les visages, les déguisements et maquillages, les festivaliers chantonnant un verre à la main, pour s’imaginer que la soirée aller être une réussite, et ce fût le cas.



Pour ce deuxième jour du festival Garorock à Marmande, le public avait répondu présent avec près de 45 000 festivaliers, pour venir voir des artistes tels que Skrillex, Lomepal, Zaoui, Phoenix, ou Pogo Car Crash Control. Il est souvent très difficile pour un artiste d’ouvrir la journée sur un horaire tel que 18h30 qui est synonyme d’apéro pour les festivaliers (à supposé qu’il y a un horaire pour cela à Garorock), mais également synonyme de sieste pour d’autres qui attendent les concerts de 22h-23h

Zaoui prend un bain de foule pour partager un verre

L’ex-membre de Thérapie Taxi, Zaoui, a fait le boulot pendant 45 minutes avec sa musique très prenante, des textes souvent personnels et autobiographiques, et une communion avec le public. Un artiste prenant soin des festivaliers, qui, en 2019 lui avait offert un de ses meilleurs souvenirs en concert lorsqu’il avait joué en tête d’affiche juste avant le groupe punk Sum 41. Zaoui est même descendu dans le public afin d’offrir un gorgée de rhum comme pour partager le verre de l’amitié. Un moment très agréable que ce live, dont on aurait aimé, même, 15 minutes de plus

Lujipeka a fait danser le festival Garorock

C’est ensuite le breton Lucas Taupin, qui était venu avec son groupe lors des précédentes éditions, qui a fait bouger la plaine de la Filhole. En effet Lujipeka, ex-leader du groupe Columbine, est arrivé avec une nouvelle scénographie à base de pot de sauce géant, et accompagné d’un batteur et d’un dj pour interpréter les tubes de sa carrière solo, et quelques morceaux de son ancien groupe. Le public réceptif, a, par exemple, chanter à l’unisson les tubes « Pas à ma place », ou encore « poupée russe ».

Un public féminin et jeune

Le public, très jeune en moyenne d’âge, une fois encore, avait répondu nombreux pour une programmation faite pour les attirer et dans la vague musicale du moment à base d’auto-tunes et de flow de rap. Et pour cause sur la soirée, le rappeur Winnterzuko, et les DJ « The Blessed Madonna » et « I hate Models » ont également attiré la foule et fait trembler les terres du Lot-et-Garonne, mais ce n’est rien comparé à la grosse tête d’affiche qui est arrivé sur la scène Garonne.

Lomepal, une tête d’affiche qui a tenu son rang

Lomepal était venu en 2019 et avait déjà crée la sensation, mais en 2023 c’est avec un nouveau statut qu’Antoine est arrivé sur scène. L’auteur de « yeux disent » et « 1000 degrés », est arrivé avec l’expérience et un dernier album « Mauvais ordre » qui est un régal pour les amoureux de textes et de musique rythmée et Bordeaux Gazette vous invite à écouter « Decrescendo » si ce n’est pas déjà fait. Le rappeur déclare son amour à Garorock et se dit très heureux de venir à Marmande.

Winterzuko et son masque

Et la température est encore montée d’un cran 1h après, lorsque le DJ planétaire américain Skrillex a électrisé un public qui semblait bien peu fatigué. Un set de 1h15 tellement énorme que les écrans du festival en sont tombés en panne, mais peu importe car le son, les flammes, et la star de l’électro ont assuré le show pour lequel il était venu.

Phoenix illumine la plaine Filhole de Marmande

Sur la scène Garonne, c’est également le groupe Phoenix qui a livré une prestation comme on les aime, et porté par un public qui s’est laissé emporter dans la musique pop-rock-electro qui avait déjà fait résonner Garorock en 2018. Les français de Versailles, ont également profité de l’avancée de scène pour communier avec la foule.

Le très bon métal de Pogo Car Cras Metal

Ce samedi, le festival Garorock passe encore un cap et sera complet pour une soirée qui verra se succéder «  Adé », « Shaka Ponk », « Central Cee », « Lorenzo », et surtout « David Guetta ».
Une soirée riche en émotion et en musique pour cette nouvelle édition du festival Garorock.

Ecrit par Loïc Cousin

Chez Bordeaux Gazette depuis 2016, j’assure essentiellement la couverture des concerts/spectacles/festivals sur la région Nouvelle-Aquitaine, et également la couverture d’évènements sportifs. Je m’occupe de la rédaction des articles, illustrés de mes photographies. Je travaille à côté comme photographe Freelance auprès des productions, agences, clubs de sport, fédération, presses et médias.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Le Crime de la Pizzéria

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Jeanne et Gédéon

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
On ne sait jamais de qui l’on peut avoir besoin

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Et cum animo

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Nous suivre sur Facebook

Agenda