Bordeaux

Le chef Raoni reçu à l’hôtel de ville de Bordeaux

Présent à Bordeaux car invité par le Festival Climax, la municipalité a reçu le chef Raoni Metuktire grand cacique emblématique du peuple Kayapo, vivant au cœur du territoire indigène de Kapoto Jarina

C’est dans la salle du Conseil Municipal que le chef Raoni a été reçu et s’est assis à côté du maire ceint de l’écharpe tricolore à la tribune pour donner plus de solennité à cette rencontre qui avait attiré de nombreux photographes presse. Le chef Roani était accompagné de sa délégation qui lui permet de communiquer car il ne parle que son dialecte avec un interprète de son dialecte en portugais et une traductrice du portugais en français ce qui ralentit un peu les échanges mais reste parfaitement intelligible. Il était accompagné dans sa délégation de Megaron Txucarramäe. Bien sûr il était aussi accompagné de Philippe Barre dont il est l’invité personnel pour ce Festival Climax qui commence demain et qui revêt une importance particulière dans ces moments où l’Amazonie brûle et où le Président Bolsonaro ne fait pas tout à fait ce qu’il faut car plus proche des liasses de billets que du bois qui sert à en fabriquer le papier. Il y a un représentant du peuple Kayapo auprès du Président du Brésil mais il n’est pas écouté dénonce la délégation. La récente altercation entre le Président Macron et le Président Bolsonaro est encore dans toutes les mémoires au sujet des incendies qui ravagent la forêt amazonienne et de la lutte contre ces incendies. Le chef Roani est venu en Europe pour exprimer sa préoccupation face à la situation au Brésil et les angoisses de son peuple qui voit son territoire de vie chaque jour s’amenuiser, la surface de la forêt diminue mettant en péril le Brésil sans que les brésiliens s’en rendent vraiment bien compte.

Un instant de détente dans le jardin de la mairie

Nicolas Florian s’est déclaré fier de recevoir le cacique Raoni Metuktire dans les murs de la mairie de Bordeaux en précisant son attachement aux messages qu’il porte. Une aide financière sera proposée au vote du Conseil Municipal pour aider à la lutte du chef Raoni qui dans son allocution a précisé qu’il était très content d’être ici "être là avec vous, c’est énorme" précisant même que si on est loin on est tous pareils et on a les mêmes nécessités et qu’il était d’une génération qui croit au dialogue et non au combat comme le pensaient les générations précédentes. Il a précisé qu’il était là pour se battre et sauver la dernière forêt qui reste et il aimerait savoir si nous pensons comme lui. Au Brésil les derniers morceaux de forêts sont les poumons de l’Amazonie et il se bat pour sauver cette forêt, poumon du Brésil. Les brésiliens ne l’écoutant pas, il a souligné qu’en France on avait les moyens financiers pour lutter contre la destruction de la forêt. Pour lui, il lui faut continuer à se battre pour sauver son territoire espace de vie des peuples autochtones. Il a terminé son intervention par "Je vous souhaite à tous une excellente journée". Nicolas Florian lui a répondu qu’il exprimerait son soutien politique en faisant voter un texte au Conseil Municipal qui sera adressé au Président du Brésil et qu’il va demander à tous les maires de France de faire de même, après quoi il lui a remis la médaille de la Ville de Bordeaux sous un tonnerre d’applaudissements. Après lui avoir fait signer le livre d’or le maire a convié le chef Raoni à se détendre dans le jardin de la mairie.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda