Floirac

La fusée Charles III est passée par Bordeaux

Ce n’est en fait que quelques heures que Charles III et son épouse Camilla ont passé à Bordeaux et il y a eu de nombreuses frustrations tellement le maillage était resserré pour s’approcher d’un endroit où l’on pouvait apercevoir le souverain et son épouse.



Beaucoup ont pu dire "le souverain est venu mais on ne l’a pas vu" démontrant que les consignes étaient sévères et ce qu’on a vu c’est plutôt du "bleu" comme on dit de manière populaire car dans toutes les rues du centre ville camions de CRS et de Gardes Mobiles étaient présents en rang plus ou moins serrés jusqu’en haut de l’Intendance. On pouvait s’approcher des barrières mais très rarement les franchir. Le couple royal a suivi fidèlement le programme qui avait été tracé après la réception à la mairie avec tapis rouge agitation de petits drapeaux britanniques et enfants des écoles. La foule s’est amassée dans la mesure des possibilités sur les parcours à pied avec l’arrivée à la mairie et comme par exemple la visite à l’Iron Duke, les quais permettant une certaine fluidité à la possibilité de se rapprocher. Il faut saluer la patience de cette foule stationnée sur le miroir d’eau qui a encaissé avec stoïcisme ce temps très "british" où ondées et soleil ont éclairé le paysage tout au long de la journée avec le ballet d’ouverture et de fermeture des parapluies. Bien sur Charles III s’est bien rendu place de la Bourse pour saluer le rassemblement tenu autour de l’amitié franco-britannique avec la petite surprise fidjienne mais la aussi il a fallu faire preuve de patience et on a peu vu de personnes à mobilité réduite présentes.

Concentration de troupes aux abords des Quinconces

La visite de la ville centre s’est rapidement déroulée avec très peu d’entorse au programme qui était copieux et surement que le maire aurait aimé quelque chose de plus populaire que ce déplacement en tramway jusqu’à la Bourse où on a aperçu le couple royal à travers les vitres propres pour une fois d’une rame de tramway. La visite très courte à la ville centre avec ses réjouissances programmées, s’est poursuivie ensuite vers Floirac dans le cadre des intérêts climatiques du souverain pour la visite de la Forêt expérimentale à laquelle il s’est particulièrement intéressé. Pendant la visite de cette forêt il a posé de nombreuses questions, réclamant des éclaircissements montrant que le sujet le passionne comme on le sait car il ne s’en cache pas. Pendant ce temps là son épouse Camilla s’est rendue au "Pain de l’Amitié" pour satisfaire ses préoccupations sociales. Ensuite leurs chemins ont convergés vers le château Smith Haut Lafitte comme prévu pour une courte visite qui a surement satisfait la famille Cathiard de pouvoir montrer son domaine au roi d’Angleterre et c’est vrai que cela en vaut la peine entre toutes les filières développées à partir du raisin et ils ont du surement regretter de ne pouvoir le convier à table mais à Mérignac l’avion l’attendait pour le retour. C’est donc une visite éclair, réalisée au pas de charge que le couple royal a réalisé à Bordeaux et à son environnent proche, bien loin de ce qui avait été prévu pour la visite annulée lors des manifestations pour la retraite. Les touristes présents dans le centre non prévenus se sont demandé(e)s si Bordeaux n’était pas en état de siège .

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2
Le Crime de la Pizzéria

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Jeanne et Gédéon

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
On ne sait jamais de qui l’on peut avoir besoin

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Et cum animo

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Nous suivre sur Facebook

Agenda