Bordeaux

L’artisanat au féminin mis en valeur en Nouvelle Aquitaine

A l’occasion de la Semaine de l’artisanat qui s’est déroulée du 3 au 9 juin, le FNPCA (Fonds national de promotion et de communication de l’Artisanat) lançait « Sur la route de l’Artisanat » : une série de reportages pour faire découvrir la richesse de l’Artisanat, la diversité des métiers et valoriser les savoir-faire des artisans Français.

A chaque épisode, une thématique clé est abordée dans le domaine de l’artisanat. En Nouvelle-Aquitaine, c’est l’artisanat au féminin qui a été mis en valeur dans cette série de reportages, à travers les portraits d’Emilie Saint-Pol, peintre en bâtiment et Hasnaã Ferreira, chocolatière et si Hasnaã est bien connue des lecteurs de Bordeaux-Gazette car nous avons souvent parlé d’elle depuis son arrivée à Bordeaux, nous l’avons particulièrement suivi dans Master Chef, Emilie Saint-Pol pour sa part, est moins connue du grand public. Ces deux artisanes et cheffes d’entreprises dans leur quotidien démontrent le rôle toujours plus notable des femmes dans l’artisanat et à tous les postes des entreprises. La Nouvelle-Aquitaine compte près de 135 000 entreprises artisanales, qui représentent près de 336 000 emplois. Dans la région, 30 % des entreprises des secteurs de proximité sont dirigées par des femmes. Au fil des années, les femmes se sont affirmées à la tête des entreprises artisanales : « En France, près d’un artisan chef d’entreprise sur quatre est une femme. C’est deux fois plus qu’il y a 30 ans. » (Source maaf.com). Et surprise, les femmes dans l’artisanat sont plus diplômées que les hommes et on ne peut qu’approuver l’assertion de Jean Ferrat : "La femme est l’avenir de l’homme" mais est-ce que cela ne l’a pas toujours été ?

Hasnnaa Ferreira et Nathalie Schrean-Guirma

Emilie, artisane peintre en bâtiment
Passionnée par la peinture depuis toujours, Emilie Saint-Pol s’est orientée vers la peinture en bâtiment. Après un parcours en alternance et quelques prix à la clé, elle s’est rapidement mise à son compte. Attachée à son indépendance, Emilie réalise un travail concret et manuel, dont elle peut apprécier l’évolution au fil des heures. Amatrice d’art et particulièrement de Claude Monet, elle a parfois l’occasion d’apporter une touche artistique à son travail, comme sur le chantier de l’Opéra de Tours sur lequel elle a travaillé. « La peinture en bâtiment est un métier physique : 15% de mon travail est dédié à la décoration, 50 % est consacré à la préparation des chantiers mais cela ne m’empêche pas de rester féminine ! ».
Hasnaã, artisane chocolatière
Hasnaâ Ferreira a mis plusieurs années avant de trouver sa passion. A la suite d’un pari avec son mari, Hasnaâ participe à un célèbre concours culinaire télévisé. C’est le déclic : elle débute en suivant un CAP chocolaterie puis lance son entreprise au côté de son mari, elle au chocolat, lui au marketing. En recherche permanente d’innovation et portant une attention aux évolutions des clients et du marché, Hasnaâ, a su trouver un équilibre entre sa vie de maman et son entreprise : « La réussite, c’est un travail d’équipe ! »

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda