Ce qui va changer pour vous en ce début d’année 2021

Comme chaque début d’année, quelques changements et modifications tarifaires sont à prévoir. Certaines augmentations pourront vous être bénéfiques, la plupart un peu moins. C’est aussi le moment de faire le point sur la réduction de la taxe habitation ou encore de l’initiative MaPrimeRénov'. Bordeaux Gazette décrypte.

Certains d’entre vous auront peut-être déjà réalisé cette semaine, en allant faire un tour à la Poste, que cela vous avait coûté un brin plus cher qu’à l’accoutumé. Et pour cause, en ce 1 janvier 2021, les tarifs de la Poste ont connu un accroissement d’environ 4,7 % . Le traditionnel timbre vert passe de 0,97 à 1,08 euros et le rouge (prioritaire) de 1,16 à 1,28 euros, soit une augmentation de plus de 10 %. Quant aux fumeurs, ils ne seront pas non plus épargnés. Conformément à la politique du paquet de cigarettes à 10 euros du Président Emmanuel Macron pour lutter contre le tabagisme, son prix continue progressivement son ascension. Il coûte aujourd’hui 10 centimes plus cher. Lors de la hausse précédente, en novembre 2020, Olivier Dussop, le ministre délégué aux Comptes Publics, avait affirmé qu’il n’y aurait pas de hausse de la fiscalité sur le tabac en 2021. Si la majorité des paquets conservent leur prix de novembre, certaines marques ont elles-mêmes décidées d’augmenter leurs tarifs. Toujours dans les augmentations, en voilà certaines qui concerneront tous les foyers : au 1 er janvier, le prix du gaz connaîtra une hausse de 0,2 %. L’électricité deviendra elle aussi plus cher, mais à compter de la mi-janvier avec une hausse de 2 %. Enfin, dans les nouveautés qui risquent de déplaire à certains, l’homéopathie ne sera plus remboursé par la sécurité sociale et sera donc à la charge du patient à compter de cette année.

L’homéopathie déremboursée au grand dam des assurés

Mais que l’on se rassure, 2021, c’est aussi un SMIC plus élevé, ou encore la réforme du « Reste à charge zéro ». Comme les années précédentes, le SMIC a connu une augmentation de 0,99 %, soit 1 554,58 euros. Cela signifie donc un salaire de 10,25 euros brut par heure, et donc un petit supplément de 15 euros brut (et donc 13 euros net) par mois. Les retraités, eux, bénéficieront d’une revalorisation de leur pension de base de 0,40 %, lié à l’inflation annuelle de 2020. Cette année, c’est aussi la mise en place de la réforme du « Reste à charge zéro » qui correspond à une prise en charge intégrale de certains frais de santé optiques, dentaires et auditifs par la Sécurité sociale et les complémentaires de santé. Toute personne adhérant à une complémentaire de santé pourra donc bénéficier du reste à charge zéro à condition de respecter les paniers « 100 % santé ». Pour les prothèses auditives par exemple, le patient n’aura plus de reste à charge s’il opte pour l’offre « 100 % santé » qui propose différents modèles dont les tarifs sont plafonnés à 950 euros par oreille. Cette mesure progressive a atteint son maximum. En 2019, le plafond était encore de 1300 euros par oreille. Le but de cette mesure est de permettre un meilleur accès aux soins de santé, car beaucoup de Français, encore aujourd’hui, y renoncent en raison d’un reste à charge trop élevé. Sur le plan alimentaire, petite nouvelle en plus, vos tickets restaurants 2020 normalement utilisables jusqu’en février le seront exceptionnellement jusqu’au 1er septembre 2021, en raison de la situation sanitaire où bon nombre d’établissements ont dû fermer leurs portes.

Douche à l’italienne, valable aussi pour les personnes âgées

Niveau logement aussi, il y a du nouveau. A commencer par la réduction de la taxe habitation. Promesse de campagne d’Emmanuel Macron, celle-ci est dégressive en attendant sa disparition complète et pour tout le monde en 2023. 80 % des foyer bénéficient déjà de sa suppression sur leur résidence principale depuis 2020. C’est maintenant au tour des 20 % de foyers restants de voir une diminution progressive de la taxe habitation qui sera allégée de 30 % à l’automne prochain. 2021, c’est aussi l’année où MaPrimeRénov’ s’étend à tous les foyers et non plus uniquement aux ménages les plus modestes. Il s’agit d’une aide financière pour aider les citoyens à faire des travaux d’isolation, de chauffage, de ventilation ou d’audit énergétique dans leur logement. Le but étant d’allier économie et écologie en réduisant ses factures d’énergie tout en préservant davantage la planète. Le montant de votre aide dépend de la nature du chantier engagé, de sa localisation ainsi que de votre niveau de revenus. Les propriétaires occupants et les syndicats de copropriétaires pourront donc déposer leur dossier sur le site de MaPrimeRénov’ à partir du 11 janvier. Pour les propriétaires bailleurs, il faudra attendre jusqu’à juillet. Enfin, dernière nouveauté un peu plus surprenante, toutes les habitations construites en 2021 devront obligatoirement être équipées d’une douche à l’Italienne. Mais alors pourquoi ? Tout simplement pour faciliter l’accès aux salles de bains de ces logements aux personnes à mobilité réduite.

Ecrit par Noémie Renard


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Brunissande et Esclarmonde

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Vendanges et Immortalité

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Voyage, Voyage !

Nous suivre sur Facebook

Agenda