Ce n’est pas la fin des restrictions

On bascule du confinement au couvre-feu de 20 heures à 6 heures en ce mardi quinze décembre mais il ne faut pas s’y tromper car il faut rester extrêmement vigilant pour éviter le pire dans les jours à venir.

Jean Castex va jusqu’à offrir deux jours de vacances-confinement aux écoliers afin de s’isoler avant d’aller voir les grands parents car c’est un peu comme cela qu’il faut traduire cette annonce du Premier Ministre offrant l’école buissonnière les 18 et 19 décembre. Cela va surement réjouir les "cossard(e)s" mais pas spécialement faciliter la tâche des studieu(ses)x attachés au présentiel qui vont se demander comment l’année scolaire va se terminer entre vaccins et covid, masques et gestes barrières dans les salles de cours. Bien sur un couvre feu à vingt heures va être encore plus destructeur pour ceux qui dans un effort surhumain ont tenté de sauver les meubles de la restauration et de même tous les magasins vont devoir fermer avant 20 heures, particulièrement les grandes surfaces. Le point positif c’est cette attestation de sortie qui est supprimée, dont certains considéraient qu’elle ne servait à rien, sinon à faire rentrer un peu d’argent dans les caisses, mais le profit semble maigre. De toute manière, chacun doit rester très motivé sur le port du masque et des gestes barrières. Si on pourra profiter de la soirée du 24 décembre comme libre de contraintes tout en restant prudent, il n’en va pas de même pour le reste des congés de fin d’année.

Distributeur de gel hydroalcoolique dans le tram

Le virus ne s’envole pas pour être transporté dans l’air pour aller ensemencer des contrées lointaines, le virus ne se déplace qu’avec son porteur et donc en n’ouvrant les possibilités de déplacement depuis ce mardi, il va falloir redoubler de vigilance pour ceux qui vont être amené à se déplacer. Le masque encore aujourd’hui est souvent mal porté en oubliant de couvrir le nez et il est très important de respecter ce port correct dans les espaces clos dans les trams et les bus. Il faut penser à soigneusement se désinfecter les mains d’autant que dans ces même tram et bus il y a des distributeurs de solution hydroalcooliques qui parfois se retrouve vide en milieu de journée, prouvant bien que les gens s’en servent. Néanmoins TBM a organisé des équipes avec membres de l’entreprise pour distribuer du gel hydroalcoolique dans les ramesBien sur coup de froid sur les vacances de neige car les stations vont rester fermées durant la période de Noël mais encore plus dur pour les bars et restaurants dont on ne sait quand ils réouvriront. Les cinémas voient leur réouverture repoussée au 20 janvier sans que l’on puisse affirmer que ce sera effectif et bien sur tout le monde du spectacle vivant est à la dérive. La restauration a déjà un pied dans la tombe et c’est une catastrophe pour le tourisme qui lui aussi va bien mal. Si cette année 2020 se termine dans la douleur, il est à souhaiter que 2021 se passe mieux grace au vaccin dès qu’il sera validé.

N’oubliez pas le masque et les gestes barrières

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Nous suivre sur Facebook

Agenda