Bordeaux

Bordeaux : L’après Juppé, un grand capharnaüm ...

Il n’est nul besoin d’être un analyste subtil pour constater qu’Alain Juppé qui présida à la destinée de la ville de Bordeaux pendant près d’un quart de siècle, quitta précipitamment la mairie sans avoir pris le temps d’assurer sa succession. Zéro minute, zéro seconde, selon certains, une improvisation tout à fait ratée. Le cadeau quelque peu flatteur mais aussi et surtout empoisonné fut fait à un Nicolas Florian pas plus préparé que les Bordelais à ce subit changement de direction, même si l’adjoint aux finances n’était pas un néophyte à la Mairie. Prendre le gouvernail ne s’improvise pas et l’adhésion des électeurs n’est pas automatique.

Le chef n’étant plus là, nous assistons à l’émiettement pour ne pas dire au délitement de la droite bordelaise, beaucoup plus animée par les rancunes, rivalités et autres ambitions personnelles que par le désir d’entretenir au mieux l’unité d’une ex majorité municipale qui n’avait pas démérité si ce n’est selon les opposants d’hier, aujourd’hui au pouvoir.

Des élections départementales à candidatures L.R. multiples à l’image du spectacle qu’offre la droite républicaine au niveau national, de nombreux recalés, des électeurs qui ne savent plus trop qui représente quoi, si ce n’est les ambitions personnelles de nombreux débarqués lors du grand chambardement post-Juppé dans les couloirs du Palais Rohan. Pas vraiment de quoi réconcilier les électeurs avec la politique, bien au contraire, à l’heure où de nombreux ambitieux potentiels candidats L.R. à la présidentielle, candidats auxquels les leçons de 2017 n’ont décidément pas servi, parlent d’organiser des primaires ... La droite républicaine semble toujours prête à ajouter un peu plus de ridicule à la confusion. Funeste persévérance ?

Et pendant ce temps-là, en Ile de France, via une stratégie hautement alimentaire et un programme de racolage électoral, E.E.L.V. , P.S., L.F.I., P.C. relancent ce qu’ils appellent l’Union, union certes pas plus sacrée que crédible !!! En ce qui concerne L.R.E.M., il est clair de constater que « le lâcher de bobos dans la fosse aux lions n’a guère attiré les foules ».

Alors que tous les protagonistes de ces tristes joutes électorales, trouvent encore de l’énergie pour comme ils disent, continuer le combat en vue du second tour, l’état calamiteux de la démocratie dans notre pays devient de plus en plus inquiétant, sauf pour les doux rêveurs, les inconscients et ceux qui comptent en profiter pour cultiver leurs intérêts électoraux.
De quoi s’alarmer et même plus !!!

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Nous suivre sur Facebook

Agenda