Union Bordeaux-Bègles

L’Union s’incline à la dernière minute à Jean Dauger

Sur la série des trois derniers matchs de championnat l’Union a pris trois points ce qui est correct pour le maintien mais insuffisant pour rentrer dans le Top 6. Un seul match gagné sur cette série, pouvait rapporter quatre points et on est donc loin du compte sur les douze points possibles. Sur ce match un peu décevant, tout s’est joué au pied et particulièrement dans les derniers instants.

On attendait un peu plus de ce match, que ce duel de buteurs et s’il y a eu de bons moments on les a dûs a des comportements individuels comme ces échappés de Lesgourgues ou Connor où malheureusement le manque de soutien n’a pas permis de conclure. Inlassablement avec son très long jeu au pied Scott Spedding a ramené l’action dans le camp bordelais et Bayonne s’est reposé sur le pied de son arrière international. Là où on attendait les avants de Bayonne, c’est le pack bordelais qui a dominé en première mi-temps et qui aussi en seconde mi-temps dans le moment difficile de la 57ème minute a fait explosé le pack bayonnais à 5 mètres de sa ligne de but. Depuis quelques matchs la chance a abandonné l’Union et elle a échoué de peu à chaque fois. Dans tous les cas de figure sur ces trois derniers matchs de championnat, l’Union menait à la pause, elle a laissé échapper le gain du match et toujours de très peu.
Connor à la relance
Il semblerait que Pierre Bernard soit un peu émoussé et qu’il n’a pas tout à fait son rendement habituel mais il faut dire qu’il a tenté des pénalités longues distances qui n’étaient pas forcément évidentes et il a manqué deux drops. Les conditions atmosphériques n’étaient pas favorables pour mettre en place un jeu déployé même si Guitoune a cherché avec ses relances et sa capacité à s’intégrer n’importe où dans la ligne d’attaque à mettre le feu. On est rentré dans la période du rugby d’hiver malgré la douceur actuelle du climat et à ce jeu saisonnier l’Union se montre un peu moins performante, pourtant le paquet d’avants s’est montré à la hauteur. C’est peut être le jeu au pied d’occupation qui fait défaut pour pouvoir se mettre dans de bonnes conditions. Le match est resté indécis jusqu’à la fin et l’Union n’a pas su profiter de sa supériorité numérique suite au carton jaune dont a écopé Lovobalavu.
Botha en action
On s’acheminait vers un match nul qui somme toute semblait équitable, chaque équipe ayant eu la chance de prendre le match à son compte sans y parvenir quand Fernandez à quelques instants de la fin a claqué le drop assassin pour les bordelais. Nouvelle déconvenue et nouvelle frustration pour une équipe qui a su relever le défi physique, après ce qu’elle avait subi à Oyonnax, de bayonnais très,très virils . L’Union après ce match est sortie du top 6 dans lequel Montpellier est revenu avec un petit point d’avance. Même si le match de dimanche prochain contre Brive signe le début des matchs de la phase retour, la saison est encore longue avec un calendrier qui semble un peu moins favorable mais qui verra aussi les réceptions de Grenoble, Toulon, La Rochelle, Oyonnax et Bayonne.
Un plongeon défensif de Marais
Aviron Bayonnais : 15 (4 pénalités Bustos Moyano 15ème, 38ème, 45ème, 46ème ; 1 drop Fernandez 78ème)

Union Bordeaux Bègles : 12 (4 pénalités Bernard 14ème, 19ème, 32ème, 50ème)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Chapitres : 1 - 2 - 3
On ne refait pas l’histoire

Chapitres : 1 - 2 - 3
Un monde meilleur

Chapitres : 1 - 2 - 3
Comme une plume

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Le Génie du Sculpteur

Nous suivre sur Facebook

Agenda