Portets

Dans le secret du convent de Wilhehmsbad

Le programme fixé pour les animations d’automne au château de Mongenan risque de se trouver quelque peu bousculé, Florence Mothe ayant été choisie parmi les cent cinquante citoyens qui participeront jusqu’au mois de janvier à Paris à la conférence sur le climat. La date précise des conférences qu’elle propose dans la série "Complots, conclaves, conciles, convents et conjurations" sera donc modifiée en conséquence et cette série débordera par conséquent sur le mois de janvier 2020. Quoiqu’il en soit, la première conférence demeure bel et bien fixée au dimanche 29 septembre à 17 h au château de Mongenan à Portets. Il s’agit en treize rencontres de démêler le vrai du faux au sujet des affaires politiques qui ont déclenché puis accompagné et poursuivi la
Révolution française. Seuls, les historiens peu scrupuleux ou tout à fait aveugles peuvent encore prétendre que la Révolution est née d’une révolte du peuple affamé contre le Roi tyran. Les choses ont été beaucoup plus complexes, tant il est vrai que le peuple n’a souvent été qu’appelé à la rescousse de la Commune ou du Comité de salut public, qu’il était loin d’être univoque sur tout le territoire, que toutes les factions politiques tiraient la couverture à elle, et que Louis XVI n’était pas du tout le bon Roi un peu bête qu’on a dit. De là à imaginer, comme l’ont fait certains historiens de droite, que la Révolution résulte d’un complot, et maçonnique qui plus est, il n’y a naturellement qu’un pas que Florence Mothe s’efforcera de ne pas franchir tout en racontant par le menu la passionnante saga de l’agonie de l’ancien régime. La première conférence fera entrer ses auditeurs dans le lieu le plus secret puisque totalement interdit aux profanes qui réunit en 1783 sous la présidence du Duc de Brunschvicg à Wilhehmsbad la fine fleur de la Franc-Maçonnerie européenne. Le lyonnais Jean-Baptiste Willermoz, qui avait tant d’attaches à Bordeaux, et le Marquis François-Henri de Virieu représentaient la France. L’affaire fut longue, complexe, disputée car il s’agissait de savoir si la Franc-maçonnerie était affaire de philosophie, de métaphysique, de pouvoir ou d’argent. C’est dans cet univers jamais exploré, rarement raconté, celui des Illuministes, que vous entrerez dimanche à Mongenan en découvrant les arcanes diplomatiques qui interdisent de penser que la Révolution française, mère de la liberté des peuples, pouvait demeurer une affaire hexagonale.
Renseignements : Château de Mongenan 05 56 67 18 11.
Visite commentée du musée du XVIII° siècle à partir de 14 h.
Conférence à 17 h suivie de la dégustation gourmande des vins du domaine.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Nous suivre sur Facebook

Agenda