Bordeaux

Cri d’alarme face au virus

Du président du Comité scientifique Jean-François Delfraissy en passant par Eric Caumes et tous les autres, ils lancent un cri d’alarme car les français font preuve d’un laisser aller coupable d’autant qu’on sait maintenant que le virus reste en suspension dans l’air grâce au micro-gouttelettes plus légères et qui se maintiennent dans l’atmosphère. Déjà à Bordeaux le masque n’est plus obligatoire là ou il l’avait été dans les zones de forte concentration car ce virus apparaît comme une maladie des villes et non des campagnes, ce serait la revanche du monde rural face au monde urbain, l’exemple le plus flagrant en est l’importance de l’épidémie à New-York. Il semble aussi que si un moment elle ne touchait pas les plus jeunes, les choses seraient en train d’évoluer car ce virus, il mute, le bougre ! Plus il se répand et plus les possibilités de muter lui sont offertes. On peu rappeler que Sud-Ouest rapporte l’apparition d’un cluster (foyer d’infection) en début juin en Gironde et un autre suspect le lundi 6 juillet, bien sur après chaque découverte on teste et pour l’instant on contrôle même si le taux de reproduction reste bas mais la première défense reste l’application des gestes barrières.

Réaction Jean-François Delfraissy
Réaction Eric Caumes sur Europe 1
Article Sud-Ouest du 7 juillet 2020


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Nous suivre sur Facebook

Agenda