Bordeaux

Vœux conjoints de la Métropole et de la Mairie de Bordeaux

Histoire de réduire la voilure en ces temps de disette la Métropole et la Mairie de Bordeaux ont décidé de présenter leurs vœux à la presse dans une manifestation commune à l’Hôtel de la Métropole.

On sent bien que l’ambiance a changé depuis le départ d’Alain Juppé et celle-ci semble un peu plus spartiate et consensuelle, comme pour ces vœux 2020 pour lesquels Patrick Bobet a pris la parole en premier en tant que président de la Métropole pour articuler son discours sur trois thèmes Mobilité, Maîtrise Foncière et Mutualisation intéressant au premier chef la Métropole. La mobilité a trouvé largement son compte avec en 2019 les extensions du tram vers Villenave d’Ornon et le Bouscat et jusqu’à Bruges et Eysines dès le prochain mois, des projets d’extension vers l’aéroport dès 2021, vers Saint Médard vers Talence et Gradignan, les projets de BHNS et la reprise des travaux du pont Simone Weil sans oublier le vélo, Bordeaux étant au sixième rang des villes vélo de l’hexagone. La maîtrise foncière est un soucis majeur pour pouvoir construire des logements sociaux et des logements étudiants, car Bordeaux accueille 105 000 étudiants cette année. Avec en plus la prospective de 100 000 emplois créés d’ici 2030 soit 10 000 par an il va falloir voir à accueillir de nouveaux arrivants. Le thème de la mutualisation est aussi important car il permet de regrouper des services et des activités complémentaires comme pour les déplacements avec le volet ferroviaire qui concerne le Bouscat, la Médoquine et la mise en place de la liaison Libourne Arcachon dans un horizon un peu plus lointain. Toutes ces coopérations entre la Métropole et les territoires entraînent l’augmentation des effectifs qui de la CUB avec 3 000 agents est passé aujourd’hui à 5 000 avec la Métropole. Patrick Bobet a fait court et a été bien loin d’éplucher tous les dossiers en cette période électorale qui s’ouvre, faisant preuve par là de modération et d’honnêteté en souhaitant de pouvoir signer de nombreux contrats de partenariat comme ceux déjà passés qui lient la Métropole avec des territoires du département et même au delà.

Nicolas Florian au micro

Nicolas Florian en tant que maire de Bordeaux est aussi resté dans la modestie et la modération, chose d’autant plus normale que tirer un bilan serait tirer un bilan de quelque chose qui ne leur appartient pas aussi bien l’un que l’autre, se mettant ainsi à l’abri de critiques infondées, même s’il y a toujours quelque chose à redire. Il a annoncé en premier lieu que la ville était candidate à héberger : la maison de la caricature de la presse. Il a précisé qu’il était difficile de se projeter face à l’échéance qui attend tous les maires qui se représentent et il a concédé qu’il n’avait pas été assez loin dans la lutte contre l’étalement urbain et qu’il faudra revoir la façon de procéder avec les territoires qui entourent la ville centre et la Métropole. "Il faut une logique d’aménagement au delà de la Métropole avec un rayonnement au service des territoires qui nous entourent" mettant ainsi en relief une logique de partage et d’harmonisation épousant en cela l’idée d’Alain Juppé de ne pas opposer la ville à son département. Pour Nicolas Florian cette année 2020 est une année charnière qui "va nous amener vers des transitions écologiques qui devront être prises en compte par le futur maire de Bordeaux". Pour lui il faut repenser le territoire à l’échelon humain qui est un enjeu immédiat, il faut franchir la troisième phase après la CUB, la Métropole maintenant, c’est la logique de la terre urbaine avec identification et partage qui doit s’imposer. Pour Nicolas Florian il faut corriger la logique de concentration sur Bordeaux. En ce qui concerne les projets, il aimerait relier la gare au fleuve, étendre le centre et aussi assurer plusieurs centres. Il a tenu à rassurer autour du conflit qui a vu s’opposer Darwin et l’aménageur, car pour lui Darwin fait partie du patrimoine de la ville et la encore se fait jour cette volonté de signer des accords de partenariat. Partrick Bobet a conclu en se disant optimiste pour 2020.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1
Vendanges et Immortalité

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Voyage, Voyage !

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Chapitres : 1 - 2 - 3
On ne refait pas l’histoire

Nous suivre sur Facebook

Agenda