Record battu pour la première journée du festival Ecaussysteme.

A Gignac-en-Quercy, dans le Lot, se tient ce week-end la 17ème édition du festival Ecaussysteme avec une programmation très attirante. Pour cette première des trois soirées, ce n’est pas moins de 8500 festivaliers qui ont été présents, ce qui constitue un record du festival pour un vendredi soir.

Cet événement musical qui se tient dans un champ, avec une seule et énorme scène, attire beaucoup de festivaliers de tout âge et tout horizon. Ce vendredi 26 juillet 2019 était classé sous le signe du reggae, ska, et dub avec tout d’abord le groupe tremplin Ryon , formé en 2014 en Aquitaine. Sur scène les 5 comparses, enchaînent des morceaux fédérateurs et n’hésitent pas à rappeler entre les titres, l’importance de respecter le mot d’ordre du festival, l’éco-citoyenneté. Le groupe de reggae qui a sorti son deuxième album « Zéphyr » en 2018, joue un concert d’une heure devant environ 3000 festivaliers et sous un soleil radieux. Quelques interactions avec le public, un bon son, une voix atypique du chanteur Cam, un savoureux mélange qui fait de ce premier concert une bonne entrée en matière.

Ryon

Les allemands de Meute, ont pris ensuite le relais avec environ 15 minutes de retard pour un show pour le moins ascendant. Les 11 musiciens qui effectuent une techno/deep house, uniquement avec des instruments de musique tels qu’un cor, une trompette, un trombone, un saxophone, un tuba, mais aussi un xylophone, ont enchaîné sans presque s’arrêter durant 1h15 des chansons sans parole autrement dit de la musique à l’exception d’une seule. Le concert fût très progressif avec un début plutôt lent et poussif, qui s’est ressenti sur le public, mais une fois que le rythme s’est quelque peu accéléré, les festivaliers ont commencé à danser, et se laisser bercer/emporter par l’ambiance sonore.

Le groupe allemand Meute

Le troisième groupe est une référence dans le monde du reggae. Dub Inc, groupe venant de Saint-Etienne, et fondé en 1998 assure le show partout où il passe, et n’a pas dérogé à la règle hier soir au festival Ecaussysteme. Aurélien Zohou, et Hakim Meridja au chant, ont tout simplement retourné la ville de Gignac notamment sur les chansons « Rudeboy », « Chaque nouvelle page », et « Tout ce qu’ils veulent » où le public a chanté, bougé les bras de gauche à droite, et dansé. Quel show du groupe français pendant plus d’une heure, alors que l’attente des 8500 festivaliers était notamment destiné au groupe suivant.

Dub-inc

Retour gagnant pour le groupe espagnol de ska/punk, le plus festif et populaire au monde. Ska-P revient depuis la dernière tournée en 2014, et c’est une seconde jeunesse pour le groupe, où l’on regrette néanmoins le départ du membre Pipi, remplacé par Guëvo, pour ce qui est de la mise en scène et du déguisement. Les festivaliers entrent dans un état second, et c’est la fiesta sur le festival. Le chanteur Pupul sollicite le public à faire « le bordel », et le guitariste Joxemi est en feu à sauter partout. C’est l’effervescence lorsque le groupe joue les chansons tant attendues « Legalizacion », « El vals del obrero », « A la mierda » ou encore « Verguenza » parlant de la mise à mort des taureaux dans les corridas, et des toreros. Un concert d’une heure et demi totalement renversant où malgré tout les malaises se sont enchainés dans la fosse et dans les pogos où certains n’ont pas résisté et ont dû en sortir.

Ska-P

Le dernier concert de la soirée fût l’oeuvre du groupe parisien Jahneration, qui aura été le seul a joué sous la pluie, qui est arrivée en même temps que les deux chanteurs sur scène, Théo et Ogach. Toujours apprécié du public, Jahneration fait le show grâce aussi à ses musiciens (bassiste, guitariste, batteur, et clavieriste). Le groupe de reggae passera à Bordeaux à la salle des fêtes du grand parc le 14 novembre prochain, afin de présenter le dernier album « Stuck the middle » . ils ont clôturé cette première chanson avec les titres « No want », ainsi que la chanson duo avec Naâman « Control your tempa »

Deuxième jour au festival Ecaussysteme ce samedi 27 juillet 2019 avec une programmation bien plus rock, et les groupes Skip the use, Franz Ferdinand, Boulevard des airs, tandis que Flavia Coelho nous fera voyager avec ses chansons, et l’Entourloop nous prendra au piège de son électro reggae/dub. A uniquement 2h de Bordeaux, le festival montre qu’il y a des événements attirants à quelques kilomètres de la grande ville girondine.

Ecrit par Loïc Cousin

Chez Bordeaux Gazette depuis 2016, j’assure essentiellement la couverture des concerts/spectacles/festivals sur la région Nouvelle-Aquitaine, et également la couverture d’évènements sportifs. Je m’occupe de la rédaction des articles, illustrés de mes photographies. Je travaille à côté comme photographe Freelance auprès des productions, agences, clubs de sport, fédération, presses et médias.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda