Bordeaux

Mairie de Bordeaux : Pierre Hurmic face à la réalité …

Après le temps des promesses électorales, la majorité municipale se trouve confrontée aux réalités du terrain, quoi de plus banal. De quoi revigorer l’opposition qui ne manque pas de contre attaquer.

La fameuse rue bordelaise …

Bien que promis lors de la campagne électorale, l’abandon de l’énorme projet immobilier entre Gare Saint Jean et quai de Paludate s’est avéré impossible, tout simplement en raison du coût exorbitant que cela aurait occasionné. Une seule bonne question à ce propos : « Etait-il impossible de le savoir en période électorale ? » Le projet se fera, mais sera réorienté, la rue Bordelaise devenant le secteur Saget. Beaucoup de bruit pour rien, comme souvent en pareil cas, tant les renoncements présents et passés des uns et des autres s’entrechoquent dans un débat plutôt stérile. Une seule certitude, les grandes enseignes commerciales ne devraient pas se plaindre, quant à l’équilibre de l’offre commerciale à Bordeaux, c’est une toute autre affaire !!! Comme souvent dans ce domaine, d’autres paieront les pots cassés.

Carrefour aux Grands Hommes …

En centre-ville, c’est la vente du marché municipal des Grands Hommes à Carrefour qui fait monter l’opposition au créneau par la voix de l’anti capitaliste Antoine Boudinet (groupe Poutou) déjà scandalisé par la « Rue bordelaise », qui estime que faire venir aux Grands Hommes une grande enseigne qui vend des produits du monde entier est un échec cuisant pour une mairie écologiste. Thomas Cazenave souligne, dans les deux cas, la part belle faite aux grandes enseignes et la majorité de répondre que dans les deux cas, elle n’avait pas eu le choix car les dossiers étaient ficelés juridiquement, ce qu’elle semblait ne pas savoir au moment des élections, dommage …

Et la police dans tout ça …

Dans ce domaine avec douze postes créés et autant de départs à la retraite, le solde net se situe autour de zéro, étant entendu que comme le dit l’adjoint à la sécurité : « on a du mal à recruter, c’est la même chose dans toutes les grandes villes de France », pour paraît-il des raisons liées au coût de l’immobilier ??? Pierre Hurmic ayant clamé son opposition à l’armement de la police, c’est de chiens dont va se doter la police municipale. Sera-ce suffisant dans certaines situations ?

Le Naming du stade Chaban …

Sur ce sujet, Pierre Hurmic n’a pas changé d’avis et va recevoir le président Marti pour le lui faire savoir, il n’y aura donc pas « d’Human » Stade , nouveau nom de la Bourse de l’Immobilier, alors que le « Poutouiste » Antoine Boudinet clame haut et fort : « On se fout du nom de Chaban, rendez-nous notre nom de Lescure ! » Selon Pierre Hurmic, le vrai sujet ce n’est pas le nom du stade, c’est comment on peut aider l’UBB. Nous allons faire des propositions concrètes à Laurent Marti.

Une seule vraie question cependant, à notre humble avis, comment l’UBB va-t-il pour pouvoir garder son rang dans l’élite du rugby français ? Grâce à l’argent des publicitaires, ou bien grâce aux impôts des bordelais ?

La réalité est souvent cruelle et limite les bavardages, n’est-ce-pas …

© photo Par GFreihalter — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=23965396

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Nous suivre sur Facebook

Agenda