Bordeaux

Les JSA BMB en sérieux d’Angers dans leur Palais

Ce vendredi 24 septembre sonnait la reprise du championnat de Nationale masculine 1. Les JSA BMB ont pu ouvrir le bal d’une nouvelle saison à domicile avec la réception de l’Étoile Angers Basket. Un match qui s’annonçait compliqué. En plus de dévoiler une nouvelle identité visuelle à leur club, les Angevins ont réalisé un magnifique marché de l’été. Ils se sont renforcés à l’intersaison et cela s’est vu dans leur préparation. Cinq victoires en autant de matchs amicaux. Un bilan aux antipodes de Bordeaux.

Dès la première action, l’Angevin Smock a enfumé la défense girondine. Pour les nombreux spectateurs présents au Palais des sports et qui n’étaient pas encore prévenus, il était donc clair qu’un nouveau défi de taille attendait les Bordelais. L’accumulation d’erreurs dès les premières minutes oblige Joachim Duthé à rapidement prendre un temps-mort. Fini la timidité de l’entame de match, les JSA BMB veulent revenir plus forts. Le step back d’Alex Vialaret, sa spéciale, assure le spectacle et le fait rentrer dans son match. De l’autre côté, Rosaire Malonga se chargeait du scoring avec deux trois points consécutifs pendant que Mohamed Choua s’exécutait dans les airs, au contre et au dunk.
Autre facteur important de ce début de rencontre : la sévérité du corps arbitral – de par leurs décisions très litigieuses – qui a sans doute joué en la défaveur des locataires du Palais. Le premier quart-temps se terminait sur de très bonnes notes malgré une maladresse au shoot pour les deux équipes (16-18).
Le deuxième acte débute avec la pire entame que les Bordelais pouvaient s’imaginer. Le meneur Williams s’est réveillé à trois points et fait passer son équipe à 16-25 en une minute de jeu. Mais les JSA BMB comptaient rester dans leur match, en témoignait ce joli mouvement collectif conclu à merveille par le capitaine Alex Vialaret après une passe décisive du jeune Willan Hairabetian. Le pivot Christophe Larrouturou, recrue de l’été, a emboîté le pas en montant au dunk alors qu’il était laissé seul dans la raquette adverse.
Mais ce répit fut de courte durée. Les deux anciens Angevins Stéphane Gauthier et Karim Gourari nous démontrent leur belle entente sur le terrain. À l’opposé, il y a eu de moins en moins de concentration et le match a viré à la catastrophe pour Bordeaux. Trois pertes de balles dans leur moitié de terrain et sur de simples remises en jeu. Des fautes sur panier marqué. Les joueurs angevins s’amusent et l’écart se creuse.
Certes, il y a eu cette volonté de remonter au score, mais un shoot primé à trois points de Kiady Razanamahenina et les percées de Clément Pingault dans la raquette n’ont pas suffi pour jouer les yeux dans les yeux des visiteurs. Comme plus tôt dans la semaine – match de Coupe de France face à Dax – les Jaunes & Noirs plombent leur deuxième quart-temps. À la pause, ils rentrent au vestiaire la tête baissée. 32-44.

Le meneur franco-malgache Kiady Razanamahenina surpasse Stéphane Gautier et finit au cercle.

Le troisième quart-temps démarre avec des Angevins bien décidés à faire parler leurs supériorités physique et technique. Ils ont provoqué davantage de fautes et se sont procurés plusieurs lancers, tout en mettant en difficulté les attaques des Bordelais. Par la suite, les joueurs de Bordeaux s’en sont sortis tant bien que mal sur leurs possessions, mais les passages en défense se sont compliqués. Leur courte rotation se fait ressentir. Et les JSA BMB ont même eu quelques frayeurs lorsque leur meneur malgache est resté au sol pendant une minute après une action offensive.
Rosaire Malonga, pour Angers, a été impériale balle en main et a porté l’attaque de son équipe pour définitivement prendre la tête du match. Une salle, deux ambiances : L’intérieur lituanien Henrikas Vorotnikovas commet sa cinquième faute et laisse ses partenaires à une minute de la fin du troisième quart-temps. Celui-ci s’est terminé à l’affichage à 51-73. Le dernier quart-temps a suivi les traces des trois précédemment. Les fautes de dépit ont monté en flèche chez nos bordelais Alex Vialaret (13 points) et Clément Desmonts (12 points), à défaut de faire progresser leur propre score. Les joueurs de l’Étoile Angers Basket brillent en défense. Une rigueur et une agressivité sur l’homme difficile à surpasser pour les JSA BMB fatigués et en manque de lucidité.
À six minutes du terme, l’entièreté du cinq majeurs des Bordelais se retrouve sur le banc. Le match est perdu et l’entraîneur offre du temps de jeu aux joueurs plus inexpérimentés. Et autant dire que la suite du match est une véritable démonstration de l’AEB. Ces derniers ont été dominateurs du début à la fin et ont parfaitement su profiter des largesses bordelaises. Le MVP de la rencontre est évidemment dans leur rang. C’est le polyvalent Stéphane Gautier, avec ses 15 points, 4 rebonds, 4
interceptions et 3 passes décisives qui récupère la distinction. Le meneur fantasque Akaemji Williams finit avec 14 points et 4 passes.
Trop peu de satisfaction à retirer de ce premier match. Dans la continuité d’une préparation qui a laissé à désirer, Bordeaux s’incline durement 61 à 98. Un non-match. La volonté du coach cette saison est de qualifier son équipe pour les Playoffs. Il lui faudra sans doute d’autres armes pour que cela se réalise. Le prochain match des bordelais à domicile se tiendra le 8 octobre face à Cergy-Pontoise. Les Jaunes & Noirs se déplaceront avant cela aux Sables-d’Olonne le samedi 2 octobre et avec, on l’espère, de meilleures intentions pour gagner ce match.

Ecrit par Teddy Perez


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Nous suivre sur Facebook

Agenda