Reggae Sun Ska

Le Reggae Sun Ska de retour à Vertheuil.

La 22ème édition du Reggae Sun Ska a débuté hier soir sur le domaine de Nodris de Vertheuil dans le Médoc, avec un nouveau format après les trois ans passés dans la Métropole.

Suite à une édition 2018 délocalisée, difficile suite à cette délocalisation du festival qui se déroulait alors à Talence, et à cause d’un déficit financier, le festival revient cette année avec un format plus petit d’une seule et grosse scène principale, accueillant 5 groupes contre 8 l’année dernière sur deux scènes. La scène Dub Foundation survit encore et la Sound System Sun Ska village également. Si le festival est passé à une seule scène, l’espace de festival a aussi été réduit pour un public plus compact. L’affluence, moyenne de ce vendredi soir, n’a pas empêché les artistes de la scène One Love, d’assurer des concerts complètement dingues.

Buju Banton

Le public, verre à la main et les yeux fatigués a pu tout d’abord voir le groupe Booboo’zzz all stars, suivi du show de Caballero & JeanJass qui poursuit le projet du duo mis en place avant une séparation programmée et annoncée début 2019. C’est ensuite la générosité et le sourire de Calypso Rose, qui est venue ensoleiller encore plus le festival. Ce petit bout de femme du haut de ses 79 ans, étonne toujours, mais régale encore et encore avec ses 800 chansons et plus de 20 albums. A minuit, c’est l’ivoirien Tiken Jah Fakoly avec son bâton qui a pris possession de la scène, bien décidé à faire passer les messages à travers ses chansons. Enfin sur la scène One Love, la Jamaïque a eu le privilège de fermer cette première soirée par l’intermédiaire de Buju Banton et un concert où le chanteur semblait possédé et très expressif sur scène.

Calypso Rose

Sur la scène Dub, les festivaliers souvent la tête collée aux enceintes, ont pu se voir succéder, Biffty, la Brigante Party, Bisou, Sinaï Sound System par 2 fois.
Ce samedi soir fait office de très très grosse soirée au programme, avec la légende Alpha Blondy, Morcheeba, Patrice qui revient 2 ans après. La brésilienne Flavia Coelho qui séduit énormément le public actuellement, et le collectif Taïro feat Yaniss Odua & Tiwony & Balik. Un redémarrage du Festival dans ses terres historiques un peu difficile après l’énorme affichage qu’offrait à la manifestation l’hébergement sur le campus Universitaire avec tous les avantages que ce dernier mettait à sa disposition avec un accès facile et direct et un outil informatique incomparable, il se passait vraiment quelque chose dans la Métropole.

Retour aux sources médocaines

Ecrit par Loïc Cousin

Chez Bordeaux Gazette depuis 2016, j’assure essentiellement la couverture des concerts/spectacles/festivals sur la région Nouvelle-Aquitaine, et également la couverture d’évènements sportifs. Je m’occupe de la rédaction des articles, illustrés de mes photographies. Je travaille à côté comme photographe Freelance auprès des productions, agences, clubs de sport, fédération, presses et médias.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda