Bordeaux

La colère des ultras après la défaite des Girondins contre Troyes

Les Girondins de Bordeaux n’y arrivent toujours pas et lâchent de précieux points dans la course au maintien face à un concurrent direct. Les ultras, très remontés à la fin du match, n’ont pas hésité à la faire savoir à leurs joueurs. Les choses risquent encore de se compliquer avec le déplacement à Paris dimanche.

Les espoirs étaient là, le virage Sud avait répondu présent. Dans un match capital pour le maintien face aux concurrents directs venus de Troyes. Les chants au début du match ont été remplacés par les huées au coup de sifflet final. La colère et la déception ont pris place au sein du virage Sud, après une nouvelle défaite (0-2), la treizième de la saison, et sûrement celle qui fait le plus mal. Des Girondins sans idées, sans plans de jeu et à la ramasse techniquement, ne pouvaient espérer mieux dans ce match. À la fin du match, les ultras bordelais du Virage Sud ont voulu faire entendre leur mécontentement. Déçu, dans un moment si important pour le maintien, par la piètre prestation de leur équipe, qui reste dernier du championnat, à égalité de point avec Metz.

Dès le début du match, on sentait les Bordelais fébriles techniquement. Malgré une possession de 61,4%, le nombre d’occasions franches se compte sur les doigts d’une main. Avec un problème quasiment systématique dans l’avant-dernier geste. La défense était sur le reculoir à chaque contre-attaque troyenne. À la 26ème minute, un coup franc transformé en penalty après le recours à la vidéo permet à Troyes d’ouvrir le score. L’attaquant bordelais Hwang réclame un penalty à la 44ème mais la première mi-temps des marines et blanc a offert un bien triste spectacle. Ils sont revenus après la pause avec un petit peu plus d’idées mais toujours dans l’incapacité de se montrer réellement dangereux. Les Girondins réclament à nouveau un penalty à la 83ème, mais finissent par en encaisser un une minute plus tard. L’arbitre décide de ne pas revenir sur la VAR et Mothiba le transforme.

Côté Sud plutôt mieux rempli

Si l’arbitrage n’est en aucun cas une excuse pour la défaite des Girondins, il faut dire que l’arbitre M. Buquet est lui aussi passé complètement à côté de son match, avec des décisions et des sanctions parfois difficilement compréhensibles. Pour l’entraîneur David Guion : « l’arbitre a raté son match ». Mais il ne s’en sert pas comme excuse et souligne surtout le manque de justesse technique de ses joueurs : « On a été insuffisant dans l’utilisation du ballon, notamment dans le dernier tiers, dans l’idée de progresser et de mettre nos attaquants dans de bonnes conditions. Il y avait très peu de justesse technique. On a été en difficulté techniquement  ». Les choses risquent de ne pas aller en s’arrangeant pour le club au scapulaire, puisqu’il se déplace à Paris pour y affronter le PSG, incontestable leader du championnat, et ses stars au Parc des Princes dimanche à 13H mais qui a chuté en Ligue des Champions.

Ecrit par Lucas Michel


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Et cum animo

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Chapitres : 1 - 2 - 3
Les Danseurs

Chapitres : 1 - 2 - 3
Secret de famille

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Nous suivre sur Facebook

Agenda