Interview du groupe "les 3 fromages"

Les 3 fromages, c’est un groupe de rock’n drôle, formé en 2006 à Quiberon. L’histoire de 3 potes (Eric/Willy/Thibault) qui ont voulu monter un groupe et qui l’ont fait, dans lequel Kevin au clavier est arrivé un peu plus tard. 4 albums studios et 1 album live accompagné d’un DVD, les 3 fromages sont une bonne dose de rires tout en appréciant leur rock punk. Découvrez un peu plus un groupe qu’il faut absolument voir en live et dont il faut écouter les albums sans modération.

Salut Thibault, tu es guitariste et chanteur du groupe de rock français « Les 3 fromages » qui vient de sortir 2 albums en 1 an (1 studio et 1 live qui compte aussi un DVD). Merci de nous accorder quelques minutes pour cette interview qui se découpe en 2 parties avec des questions et une rubrique #balanceton3fromages.
Eric : basse/guitare/chant
Willy : batterie/guitare/chant
Thibault : guitare/basse/chant
Kevin : clavier/chant

Florilège de questions :
Question 1 : -Vous sortez un DVD « live à Quiberon » ville de la création du groupe il y a 13 ans, c’est un joli clin d’oeil. D’où est née cette idée de faire un DVD ?

C’était une idée assez osée, sortir un DVD en 2019, mais ça nous tenait à cœur ! On a grandi en regardant des DVD live de nos groupes préférés (Blink 182, Sum 41...) et on avait vraiment envie de faire comme eux 🙂.

Question 2 : -Comment s’est déroulé l’enregistrement ?

C’était un concert très cool, et mémorable du fait de la captation ! Ça s’est très bien passé malgré le stress ahah. On essaye toujours de jouer le mieux possible bien sûr, mais là c’était pas le droit à l’erreur ! Exercice compliqué mais vraiment intéressant et gratifiant !

Question 2 bis : Du coup, quel est votre concert le plus mémorable et pourquoi ?

C’est compliqué, il y en a eu tellement de marquants ! Personnellement certains de mes plus beaux souvenirs sont lors de notre tournée en Allemagne avec le groupe Wizo en novembre 2016. 10 jours de concerts dans 10 villes différentes, dans des superbes salles et devant un public étranger, en première partie d’un groupe incroyable. Une leçon d’humilité, et des souvenirs extraordinaires !

Eric et Thibault

Question 3 : -Vous vous inspirez de groupes étrangers comme « Green Day », « Blink 182 » ou encore des groupes français comme « Les Wampas », « Elmer Food Beat », mais les français vous connaissent un peu moins que ceux-là. Comment le justifiez-vous ? Que vous manque-t-il après ces 13 ans de carrière pour être sur le devant de la scène ?

J’espérais justement que tu pourrais nous aider à répondre à celle-là 😉. Non sérieusement aucune idée, peut-être que l’époque n’est pas à notre style... De toute façon ce n’est pas ça qui nous fera arrêter 🙂.

Question 4 : -Parmi les groupes d’inspirations, il y a aussi « les fatals picards » avec qui vous êtes très proches, et avec qui vous avez fait des chansons en commun. Comment s’est passée la rencontre et qu’est ce qui vous lie (à part le rock) ?

Avec Les Fatals Picards on s’est tout simplement rencontré en concert ! La scène rock humoristique est assez petite en France, forcément on se retrouve à jouer ensemble ! Et avec les Fatals le courant est passé tout de suite, c’est des mecs adorables qui sont devenus des amis !

Question 5 : - Si on vous donne la chance de jouer avec le groupe de votre choix et sur la scène de vos rêves, ce serez quoi ?

Oh c’est dur, il y en a tellement ! Je pense que Green Day ou Blink 182 dans un gros festival en Californie ça serait le must !

Question 6 : -Vous avez sorti un 4ème album studio il y a 1 an, qui par rapport au premier est plus pro, moins punk garage lycéen, références musicales à la Bretagne. Comment jugez-vous votre évolution au fil de ces 4 albums ?

On a essayé ces dernières années (depuis « Matures et Découvertes » ) de sortir de notre zone de confort et de s’essayer à différents styles comme le hip-hop, la country, le slam, etc, souvent dans la parodie.
Je ne sais pas si on continuera dans cette voie, il ne faut pas tourner en rond je pense ! Que ce soit dans le punk rock ou dans n’importe quel autre style, il faut toujours avancer et ne jamais se reposer sur ses acquis !

Eric Brison le bassiste

Question 7 : - Vous sortez beaucoup de clips visibles sur youtube, qui sont vraiment tops, comment se passe la conception et en quoi est-ce important aujourd’hui ? (idées, réalisation, jeu d’acteur, etc)

Pour nous c’est essentiel oui. Aujourd’hui les gens qui veulent découvrir des groupes ne prennent pas souvent le temps d’écouter tout un album, ils vont plus facilement aller voir un clip ou deux, il est donc très important d’être actif sur Youtube et de viser la qualité !
De notre côté, on travaille principalement avec des professionnels de la vidéo qui sont ou qui deviennent des amis et avec qui on re-travaille souvent ! Les 3 Fromages, c’est une grande famille
🙂.

Question 8 : -Vous êtes actuellement en tournée dans différentes salles, et cet été en festivals, quels sont les projets pour après cette année 2019 ?

Une petite pause de concerts pour se consacrer à l’écriture de nouveautés !

Question 9 : Vous vous appelez Les 3 fromages, on ne vous posera bien sur pas la question du pourquoi (se referez à la chanson « Ça nous saoule »). Sur votre pochette du dernier album vous êtes 3, tout comme dans vos clips, mais vous êtes 4 sur scène. Pourquoi ?

L’ajout d’un clavier s’est fait quelques années après le début du groupe, il y avait déjà une petite notoriété et c’était donc compliqué de tout changer y compris le nom du groupe !

Question 10 : -Que peut-on vous souhaiter pour la suite des 3 fromages ?

Tout le bonheur du monde, et que quelqu’un nous tende la main !

On fini par l’anecdote inavouable du groupe sur scène ou dans la vie que vous retiendrez toujours ou qui vous fera toujours rire :

Le jour où Willy a .... Non je ne peux pas vous raconter ça 😉.

Tribune Libre :
Merci tout simplement de penser à nous et de nous suivre 🙂.

#balanceton3fromages :
- celui qui mange le plus de fromage ? Je dirais Kevin !
- le plus bordélique ? Moi ahah ! (Tibo)
- le plus sérieux du groupe ? Eric
- celui qui veut toujours déconner quand il faut être sérieux ? On est plusieurs à se partager ce titre, mais je tire mon épingle du jeu je pense !
- le plus stressant avant de monter sur scène ? Willy est assez stressé avant les concerts.
- celui qui écoute des musiques pourries en secret (lesquelles) ? On écoute souvent Sébastien Patoche dans le camion et on ne s’en cache pas ahah !
- celui qui est toujours en retard ? joker.
- le plus fashion (celui qui donne tellement d’importance à son apparence) ? On y fait tous attention, surtout pour la scène !
- le plus geek ? On est pas très geek !
- le plus fainéant ? Moi je pense, une fois que je suis dedans c’est bon mais c’est pas toujours simple de s’y mettre !
- la tête pensante ? Eric principalement.
- celui qui a pensé au nom du groupe ? Jean-Jacques Goldman.

Merci beaucoup de nous avoir accordé cette interview, et on se retrouvera avec plaisir, dès cet été au festival « the city truck » à côté d’Angers.

Ecrit par Loïc Cousin


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda