Bordeaux

Inauguration du groupe scolaire Jean-Jacques Sempé

Enfin un endroit définitif pour ce groupe scolaire qui a connu bien des vicissitudes, bien sur on savait le lieu, car les travaux étaient en cours mais que de retard pour que les élèves s’y installent car la pérégrination a été longue et compliquée.

Le groupe scolaire était initialement prévu dans le jardin de la Faïencerie mais manque de chance le terrain choisi était pollué et pollué par un produit fort peu sympathique car il s’agissait du radium. Suite à ce choix pas très heureux comme choix, on s’est bien demandé à l’époque comment il pouvait se faire que la municipalité n’ait pas été au courant de cet état de fait car qui dit faïence dit pollution. Il a fallu choisir en catastrophe une autre implantation dans ce quartier soumis à la pression des promoteurs et en pleine effervescence où de juteux projets sortaient partout de terre et pour sauver les meubles la municipalité Juppé a fait du provisoire dans du préfabriqué en essaimant un peu partout au détriment des élèves et des familles car le tiroir caisse de la promotion n’attend pas mais les écoles ça peut attendre. Le groupe scolaire inauguré ce lundi 14 juin 2021 dont les enfants ont pris possession en cours d’année et récemment, donc un déménagement difficile pour tout le monde car cela devait être prêt pour 2019 mais ce retard a surement rendu service pour lisser la dépense publique en permettant d’honorer des dettes en cours surement moins utiles. Ce n’est pas le seul groupe scolaire qui a pris du retard dans ce quartier voué au peuplement de type HLM, même si ce n’est pas dénommé comme tel, voulu par la précédente municipalité qui a un peu massacrée le quartier alors qu’on pouvait vraiment y faire autre chose.

Le Petit Nicolas dessiné par Jean-Jacques Sempé

Pour apporter une réponse au problème d’implantation d’un groupe scolaire , on a bien sur construit sur deux étages pour avoir suffisamment de surface, avec des cours d’école tout ce qu’il y a de plus béton a l’étage pour les 9 classes élémentaires et bitume pour les 5 classes maternelles en rez-de-chaussée affichant surchauffe assurée pendant les mois chauds comme on l’expérimente actuellement. On est bien loin des arbres et de la verdure nécessaires à la fraicheur dont devrait disposer l’établissement. Aujourd’hui pour améliorer la situation élèves et enseignants planchent ensemble pour trouver des solutions à cet état de fait minéral qui ne sera surement pas simple à gérer et à améliorer car glisser un groupe scolaire dans ce fatras de tours n’était pas chose facile. Les architectes ont fait du mieux possible en jonglant avec les matériaux et le calibrage des espaces couverts et non couverts. Pierre Hurmic s’est expliqué sur le choix du nom qui reste, toujours un exercice difficile car il doit répondre à plusieurs critères. Il faut rappeler que Jean-Jacques Sempé est un Pessacais à l’origine et qu’il s’est distingué dans le dessin humoristique avec particulièrement son illustration du personnage de René Goscinny : Le Petit Nicolas qui est quelque part le symbole de tous les petits écoliers de France avec ses parents plutôt sympa et tous ses copains d’école. Pour cette inauguration Pierre Hurmic était accompagné de Vincent Maurin maire de quartier de Bordeaux Maritime ; de Sylvie Schmitt chargée de l’éducation, de l’enfance et de la jeunesse ; Pierre de Gaëtan Njikam, conseiller municipal ; la directrice de l’école d’un côté et les architectes de l’autre.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Nous suivre sur Facebook

Agenda