Bordeaux

De l’apprentissage avec Pierre Martineau, à la chute libre improvisée...

Découvrez une compagnie de théâtre d’improvisation sur Bordeaux qui se produit sur plusieurs scènes dans des concepts différents, avec notamment la création de son propre format : Chute libre. À voir en ce moment, du 13 au 15 Décembre 2018 à l’Improvidence Bordeaux Café Théâtre, à 21h.

En 2012, Didier « JEANJEAN » en un seul mot, créait sa compagnie Enunseulmot ! Il a alors deux buts très précis. Le premier étant « d’utiliser l’improvisation comme un vecteur de création pour différents types de spectacles » et le second, celui « de diffuser l’art d’improviser auprès des amateurs grâce à la formation ». Il nous raconte :
Comment avez-vous commencer votre aventure avec l’improvisation et la création de votre compagnie ?
« J’allais voir des matchs d’improvisation quand j’habitais à Paris, et un jour, j’ai assisté à un match joué par la Licoeur ; et là je rencontre Pierre Martineau, l’un des co-créateurs du match d’impro. À partir de là, je ne l’ai plus quitté. C’est ma rencontre avec Pierre Martineau qui a tout déclenché. Puis, après j’ai eu envie de créer mes propres spectacles, notamment parce que j’avais envie de sortir du match en lui même, tout en gardant ses bases telles que l’humilité et la générosité. »
La compagnie Enunseulmot, se compose de plusieurs comédiens et vous intervenez à l’occasion de différents événements ?
« Oui, nous sommes une dizaine de comédiens professionnels, tous issus de l’improvisation ayant démarrés par des ligues amateurs. J’ai créé ma compagnie avec des comédiens à partir de rencontres, et actuellement on réalise des ateliers de formation pour ceux qui souhaitent intégrer la compagnie ou pour passer d’amateurs à professionnels. Nous développons également des activités événementielles sous forme de spectacles, de présentations décalées, d’interventions inattendues ou en proposant des restitutions ; et nos différents formats sur scènes. »

Cinéma Le Festival Bègles

Quels sont les trois formats dans lesquels vous vous produisez sur scène ?
«  L’Impro ciné , c’est une co-création avec le cinéma Le Festival à Bègles. Lors de la diffusion des courts-métrages, nous intervenons avant, pendant ou après chaque diffusion : le but c’est de coller à l’univers du court-métrage diffusé en réalisant un doublage, une suite soit à la fin soit au milieu, un spin-off, aussi par exemple on peut mimer le court-métrage avec un résumé fait par un des spectateurs. »
«  Le kabarett, c’est notre 2ème saison au Théâtre du salinières. C’est le concept du cabaret tel qu’il existe déjà : ici 4 comédiens sur scène avec un musicien/mc. On,souhaite amener la folie, l’humour un peu Monty Python, le décalage, la camaraderie. Le support ce sont les thèmes du public que l’on développe, de 10 secondes à 10 minutes. L’objectif est que l’univers soit très léger, très dynamique et très cadencé.  »
«  Chute Libre, c’est notre création. Un format de 90 minutes, dans lequel nous allons jouer au plus réaliste et aller chercher la faille du personnage, d’où le nom Chute libre. On va aller chercher qu’est-ce qui coince, quel est le grain de sable, la folie, la tristesse... Ce qui m’intéresse c’est de prendre le temps d’aller loin dans les personnages, ce qu’on ne peut pas faire en match. Là on a le temps d’écouter, de se taire, de pleurer, le temps de développer. L’idée c’est d’aller au bout (de l’émotion). Le public choisit les costumes au début du spectacle, en fonction du décor il choisit le lieu et ensuite le propos : pourquoi les personnages sont là. Ici, nous sommes dans l’exploitation de toutes les techniques théâtrales : de la mise en scène, du décor, des costumes, de la technique son, de la technique lumière. Je suis persuadé que l’improvisation peut être un vecteur pour proposer un spectacle abouti avec des vraies histoires et des émotions ressenties. Et tout le monde improvise mais si je bois une bière sur scène, je bois une vraie bière. Le rendu est beaucoup plus fort. On travaille sur la relation, qu’est-ce qui se passe, et ce qu’on ne peut pas se dire dans la vraie vie, tout d’un coup qu’on va exploiter. Jouer avec un réalisme.  »
Il y a du rire, de l’émotion et de l’intensité dans ces différents formats. Alors, je n’ai qu’une chose à dire : à vos zygomatiques !
Merci à Didier Jeanjean d’avoir répondu à nos questions.
À savoir : la compagnie Enunseulmot réalise des ateliers dans les écoles et dans les collèges, ainsi que des interventions à la demande des entreprises.
Pour voir Chute Libre : Jeudi 13 au samedi 15 Décembre 2018, à 21 h à l’Improvidence Bordeaux Café Théâtre puis le mardi 8 janvier 2019 à 20 h aux Vivres de l’art
Le Kabarett le samedi 15 décembre à 19h30 à l’Improvidence Bordeaux Café Théâtre et le lundi 17 décembre à 20h au Théâtre des Salinières
L’Impro-Ciné le samedi 23 févier 2019 à 21h au cinéma Le Festival à Bègles.
Le site web http://compagnieenunseulmot.fr/
La page Facebook https://www.facebook.com/compagnieenunseulmot/

Ecrit par Haude Funkelstein


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda