Bordeaux

Catastrophe annoncée pour les utilisateurs des transports en commun pour les Fêtes de fin d’année

Avec ce onze novembre nous avons eu un avant goût de la fin d’année catastrophique que va proposer Kéolis à la population bordelaise avec un service minimum alors que toutes les grandes surfaces et tous les magasins seront ouverts les dimanches, veilles de Noël et du premier de l’An.



Les services allégés des dimanches et jours fériés ne correspondent pas dans certaines conditions aux habitudes de chalandises des bordelaises et bordelais comme quand il y a télescopage du type de celui que l’on vient de vivre pour ce onze novembre, jour férié. Tous les magasins et toutes les grandes surfaces étaient ouvertes durant ce jour férié et donc flux de personnes faisant des courses et des achats. Cette situation a entrainé des perturbations mémorables sur un réseau de bus allégé de jour férié comme dimanche et fêtes. Ainsi on a assisté a l’absence de service sur certains horaires selon les lignes avec des bus surchargés tout au long de la journée ne pouvant accepter tous les passager(e)s dans leur véhicules. Tout ceci malgré une bonne volonté évidente de la part des chauffeurs et chauffeuses de ne laisser personne au bord du chemin sous des trombes d’eau. La population paye un abonnement nourrissant les cadres qui laissent les conducteurs et conductrices se débrouiller seuls dans un contexte difficile soulignant l’impéritie de la direction. Cette dernière a l’air de ne pas trop s’intéresser à l’intérêt des usagers du service public dans la mesure où son contrat a été renouvelé récemment pour 8 ans avec la Métropole.

Bus en service allégé du dimanche

Ce n’est pas à travers des soit disant rencontres avec les usagers que les problèmes sensibles se régleront mais il faudra un jour que quelques personnes courageuses s’organisent pour mettre en place un Comité de défense des usagers des transports en commun à Bordeaux. Ceci pour éviter que le service publique ne soit délaissé dans son essence au profit d’intérêts ne servant pas le service public. Bien sûr le délégataire a le droit de vivre mais il est avant tout un service public et au service du public qui rémunère le dit service et il n’est pas le seul à passer à la caisse. Le service public est la aussi pour répondre à des situations d’exceptions, a t’on vu quelques part un gendarme ou un pompier ne répondant pas a un cas d’exception, incendie, accident voire inondation ou tremblement de terre car il est en journée allégée ? C’est bien ce que l’on a constaté en ce jour compliqué et ce n’est pas dû au personnel, loin s’en faut. Avec une direction de Kéolis qui n’est pas capable de faire face aux situations d’exceptions comme pour la Coupe du Monde de Rugby où on a frisé la catastrophe, il semble évident que Kéolis sera incapable de répondre à la situation créée lors de ces fêtes de fin d’année, il sera nécessaire de se montrer prudent et de faire ses courses avant la veille des fêtes sous peine de rentrer à pied sous la pluie dans le froid avec un service public vous suggérant "prenez un taxi" !

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Le Crime de la Pizzéria

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Jeanne et Gédéon

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
On ne sait jamais de qui l’on peut avoir besoin

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Et cum animo

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Nous suivre sur Facebook

Agenda